Un peu de patience !

Publié le par elodie

Photo15.jpgJusqu'à ces derniers mois, j'étais persuadée que l'éléphante était la femelle mammifère qui avait la gestation la plus longue. Pensez donc 22 mois d'attente pour avoir enfin sous ses yeux son enfant ! Et dire qu'à chacune de mes grossesses, les neuf mois m'avaient paru interminables...

Mais je me trompais lourdement. La vraie gestation, pas celle des scientifiques (parce que, au cas où vous en doutiez, ceci n'est pas un blog scientifique), mais celle que nous vivons au quotidien dure bien davantage et commence le jour où nous décidons clairement d'avoir un bébé. Et là il faut parfois une telle patience que la gestation de Madame Elephant, à côté c'est de la gnonotte. Découverte aussi étonnante que douloureuse ! On ne tombe pas des nues, on dégringole carrément jusqu'au troisième sous-sol. Tout ça parce que à l'heure de la pilule, de la contraception qui se porte patchée ou implantée, on se persuade facilement que tout n'est qu'une question de choix. Sinon, à quoi ça servirait que nos mères et nos grands mères se soient décarcassées !

Forcément, on nous explique depuis notre enfance que les femmes sont libres de décider, bon, d'accord, peut-être pas de fabriquer un petit lion ascendant bélier, mais au moins d'avoir un enfant après un boulot et avant la maison. Nous sommes donc encore plus déçues quand tout ne se passe pas aussi bien que ça. Les deux premiers mois, il faut attendre que le corps se remette en route. Les deux suivants, cela reste un peu rapide pour rentrer dans les statistiques, mais plus les mois passent, plus on s'observe les seins, on guette les nausées ou on prend sa température plus le stress monte, encore et encore. Et très vite, la gestation dépasse largement les 9 mois annoncés dans la moindre encyclopédie. Parce que non, nous ne sommes pas des machines et nos hommes non plus d'ailleurs, et que les autres femmelles mammifères, elles ne commencent à attendre qu'une fois le processus entamé.

En moyenne, les délais entre les premières tentatives et la transformations de l'essai bébé seraient de 6 mois. Ce qui nous fait donc une gestation de 15 mois en moyenne. On s'approche déjà plus des éléphantes. Mais ce n'est qu'une moyenne, explosée largement quand on passe parla case traitement, FIV, ou summum de l'attente, adoption. Parce que là voyez-vous, mieux vaut s'accrocher. Les médias qui abordent le sujet parlent du parcours du combattant. Mais ils ne préviennent pas que ce parcours vous allez le tenter et le retenter pendant des années et des années avant d'avoir la chance de serrer dans vos bras votre enfant du bout du monde. Que l'agrément une fois accordé, vous n'avez pas fait la moitié du chemin qui vous sépare encore de la maternité. Et que Madame Elephant, vous allez la regarder avec envie quand au bout de deux ans on vous fera miroiter un enfant pour dans... deux ans !

Je ne suis pas patiente. Mes trois petits loups ne m'ont pas appris à les attendre. Mais il y a quelque part là-bas, une petite fille qui m'a fait comprendre à travers sa maman que c'était juste une question de chance et que les scientifiques l'ont un peu oubliée quand ils nous ont parlé de "neuf mois d'attente".

Publié dans Bla-bla

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Super Croquette 07/05/2007 21:49

Récemment une maman de coeur, disait avec humour que si tous les couples devaient vivre trois ans de grossesse se serait un fiéfé B..... dans la société!

Mon écureuil de mari lui préfère souligner que sans doute il est des éléphantes qui attendent aussi des années avant de tomber enceinte. La femelle guépard quand à elle, est larguée dès la petite affaire conclue par le mâle.

Quant à moi j'envisage de poursuivre la Chine pour le préjudice esthétique porté au futur papa. Il fait une couvade. Vous me direz rien de plus classique sauf que là, la couvade dure depuis déjà 2 ans, 8 mois et quelques semaines et que si nous devons encore patienter 19 mois ou plus...
On ne parle pas jamais assez de ces messieurs dans ces affaires dites de femmes. Là papa et maman sont à " égalité" c'est une autre de nos originalités.

Parce que ce texte existe, parce qu'il vaut mieux en sourire, parce que tu es toujours là et surtout parce que l'histoire est supposée bien se finir, je me sens plus forte et j'ai décidé de signer sur ton blog de Super Croquette !

elodie 08/05/2007 19:03

Super croquette : bien sûr que l'histoire se finira bien, faut pas décevoir le fan club de la mini-croquette !

hydromiel 07/05/2007 19:57

Et Dieu qu'elle est longue cette attente....