"Maman, je n'ai rien à me mettre !"

Publié le par elodie

DRESSING4.jpgIl y a des phrases qui donnent un choc. Ou un coup de vieux. Ou les deux à la fois.

Jusqu'à présent, la femme de la maison, c'était moi. Donc c'était moi aussi qui avait le droit, je dirais presque le devoir, en tant qu'unique représentante de la condition féminine, de pester devant mon armoire pleine de choses soient moches, soient vieilles, soient trop grandes, soit trop petites (forcément quand on fait le yo-yo, il y a toujours une partie de votre garde robe qui ne vous va plus et une autre qui en vous va pas encore), soient totalement inadaptées à l'occasion ou à la température (ou plus fréquemment encore à cette occasion avec cette température), soient qui ne vont avec rien. Au final, n'allez pas me dire qu'après un tel tri, on peut avoir un vrai choix vestimentaire, à moins d'être Paris Hilton. Et encore, je vous assure, je ne suis pas une accro du shopping ni une dingue de mode, et mon budget fringues est très mesuré (surtout depuis que le budget maison s'est allégement élargi). D'ailleurs en y réfléchissant, c'est bien pour ça que j'ai le droit de râler en toute bonne foi.

Mais l'autre jour, il y a eu comme un écho dans la maison. Les murs ont raisonné d'un « Maman, je n'ai rien à me mettre », et cette fois, je n'y étais pour rien. Je tiens d'ailleurs à préciser que mon « je n'ai rien à me mettre » à moi, peut-être précédé de différentes mots ou onomatopées, mais jamais de « maman ! ». Conclusion : j'ai désormais de la concurrence.

Et dire que cette concurrence là n'a que 10 ans ! Je n'ai pas le souvenir d'avoir commencé à râler aussi tôt. Enfin, à râler aussi tôt sur le vide intersidéral de mon armoire, je veux dire. Mais on a affaire à une génération nettement plus précoce apparemment et ma fille, puisque c'est bien d'elle qu'il s'agit, s'exerce depuis longtemps à faire preuve « de caractère », comme disent les optimistes. Elle a donc tout naturellement exploré un nouveau domaine de protestation.

Mais le pire c'est qu'elle n'a vraiment rien à se mettre. Ses pantalons de l'année dernière sont devenus des shorts, ses tee-shirts des brassières, et ses maillots ne lui cachent plus que la moitié d'une fesse.

Me voilà donc confrontée à deux problèmes totalement nouveaux pour moi : habiller une pré-ado, sans qu'elle ressemble à une bimbo, et admettre que finalement, et par comparaison,en cherchant bien, j'ai peut-être encore quelque chose à me mettre. Mais il y a plus inquiétant encore : dans quelques années, elle viendra en plus me piquer les quelques fringues possibles qu'il me reste !

 

Commenter cet article

lucree 17/05/2007 10:52

... je veux pas vous contrarier mais mon modele a moi il ... elle donc, ne vient pas piquer dans mon armoire. D'abord parce que j'ai un dressing (ca c'est dit l'air de rien, juste pour me la peter) mais surtout pare que ce que j'ai c'est "des fringues de vieilles" c'est moi qui les ai choisie (normal) et donc si c'est moi qui ai choisi c'est fatalement pas bien, evidement ! ...et la tu vois, je ne sais pas si je dois m'en rejouir ou en pleurer ...
Pour ce qui est de l'episode "soutien gorge" je vous racontera un jour comment ma "puce" et moi etions par terre de rire dans une cabine d'essayage ... finalement j'aime la voir grandir et evoluer et j'accepte de vieillir, l'avenir est entre de bonnes mains ;-)

elodie 20/05/2007 20:16

Alors, tu nous le racontes cet épisode dans la cabine d'essayage ? Ou tu le gardes pour le jour où je serai moi aussi dans une cabine avec ma fille à choisir son premier soutien-gorge ?

hydromiel 14/05/2007 13:37

Bienvenue au club, j'ai la même à la maison.

elodie 14/05/2007 19:09

Heureusement qu'il y a les copines pour m'aider à encaisser les chocs ;-)

syd 14/05/2007 08:48

Une nouvelle ére commence : c'est pas à la mode , je vais avoir l'air d'une potiche avec ce truc , AUCUNE de mes copines ne porte ça ( mine de dégout à l'appui ), Maman t'y connait rien , m'en fiche je le porterais pas ...
Même avec un gars on y a droit (seul soulagement il ne viendre pas piller notre armoire ) , avec eux ça commence un peu plus tard , lorsque les filles sont devenues plus importantes que le foot avec les copains ;-)

elodie 14/05/2007 09:27

Ce qui me laisse encore un peu de temps pour mes p'tits mecs alors. Merci de me rassurer, Syd ;-)

Super Croquette 13/05/2007 13:03

N'oublie pas que tu vas aussi vivre l'achat du premier soutien-gorge!
Je n'ose rappeler que ton chéri va devoir endurer le premier petit copain; si besoin je peux te donner le numéro de téléphone d'un dentiste niçois qui en est à sa troisième fille ;)

elodie 13/05/2007 15:23

Pour l'instant de ce côté là, on a encore du temps. Enfin, quelques mois au moins...

freesia 13/05/2007 11:21

excellent ! j'en ris encore ! alors ça a donné quoi cette virée shopping sous la pluie? quoi tu ne l'as pas faite !?! ta fille n'a toujours rien à se mettre alors ;-)
big biz

elodie 13/05/2007 15:22

Pour l'instant je suis sauvée par le net, vive la vente par correspondance ! Bon j'y suis quand même allée pour les chaussures, faut pas rêver quand même.