Silence, maman téléphone !

Publié le par elodie

Avoir des enfants, ça change la vie.

Finies les grasses matinées. La plupart du temps, je m'en fous, de toutes façons, à la maison le week-end, je suis réveillée la première, bien avant les 3 schtroumpfs. Mais l'unique dimanche de l'année où je suis partie pour dormir royalement jusqu'à 9 heures, vous pouvez être sûrs que c'est justement ce jour là, que mon petit dernier, habitué aux levers tardifs, va tomber du lit à 7h.
Finies les siestes en amoureux. Ou alors faut bien calculer son coup, et prier pour que le petit dorme que l'anniversaire du copain du second ne tombe pas à l'eau et que l'aînée ne tente pas de faire des prouesses à cheval qui risque justement de se terminer par une chute. Rien que ça, ça vous donne envie d'aller bricoler plutôt que de tenter le diable.

Finis les week-ends prolongés sur un coup de tête. C'est vrai qu'en y réfléchissant bien avant d'avoir des enfants ça a bien dû nous arriver 2 fois (en 8 ans) de partir au dernier moment. En voiture parce que tous les vols étaient complets. Dans un hôtel minable parce que sans réservation, faut pas en plus faire les difficiles. Mais ça n'empêche pas de rêver

Finie la silhouette de rêve. Enfin, comme de ce côté là, on ne m'a jamais confondue avec une star des podiums, je n'ai pas vu la différence. Et au moins j'ai une excuse. Et même 3 excuses.

Fini le sport en couple. Heu là non plus je n'ai pas vu la différence. Mais c'est vrai que la piscine en famille c'est plus barbotage qu'entraînement façon Laure Manaudou. Et pour caler ça à l'heure du déjeuner dans deux agendas professionnels pas toujours compatibles c'est déjà épuisant. Alors nager en plus, pfffffffff

Fini les virées en boite. A moins d'avoir suffisamment la forme pour se coucher à 4 heures et être debout à 8 h le lendemain, avec un arrière goût d'alcool dans al bouche, une odeur de cigarette incrustée dans les cheveux, et les oreilles qui vrombissent. Au moins je ne vais pas passer pour une veille peau qui s'incruste dans les boites de djeuns. Surtout que les boites de djeuns à Trifouillis-du-Bois, j'ose même pas imaginer

Finie aussi les discussions au téléphone avec les copines. Et finalement voilà ce qui a changé le plus dans ma vie. Non pas que je restais des heures pendue au téléphone. Mais c'est plutôt qu'aujourd'hui, avoir une conversation suivie avec une personne sensée au téléphone relève carrément de la mission impossible. Et encore faut-il s'assurer d'avoir en face un interlocuteur patient, trèèèèèèès patient. Prêt à accepter les interruptions fréquentes et inopinées, les hurlements furieux de deux enfants en train de se disputer, et mes soupirs exaspérés juste au moment où je devrais plutôt m'extasier face à l'événement qui, c'est sûr, va changer la vie de ma copine. C'est sans doute pour ça qu'on a inventé internet. Pour permettre aux mères de famille desespérées (appelez-moi Lynette) de continuer à avoir des discussions avec leurs copines, sans la bande son « pleurs et chamailleries » qui va avec. Et après ça vous voulez encore que je vous explique pourquoi je mène une double vie ?





Commenter cet article

hydromiel 22/05/2007 17:50

Et ça s'arrange pas en grandissant. On pourrait croire qu'un enfant de 7 ans qui te coupe quand tu es au téléphone, va cesser de le faire et grandissant parce qu'il aura compris. Pffff, rêve ! La mienne à 13 ans et va savoir pourquoi, c'est TOUJOURS lorsque je suis au téléphone qu'elle se découvre des choses à me dire... grrrr

elodie 23/05/2007 09:26

Je ne sais pas, ça doit déclencher chez eux un sentiment d'abandon de nous voir téléphoner. Je ne vois pas d'autre explication.

Super Croquette 22/05/2007 13:52

Et moi j'ose jamais appeler les amies mères de famille, j'ai toujours peur de tomber mal: dodo, goûter, repas, change...

elodie 23/05/2007 09:24

Et le pire, c'est que ça change suivant les âges des enfants !

syd 22/05/2007 09:43

Tout pareil ! et dans qq années tu pourras plus utiliser ton téléphone puisque c'est eux qui vont le monopoliser pendant des heures ...

elodie 22/05/2007 09:53

Donc si je comrpends bien dans quelques années, ma fille me piquera mes fringues, mes enfants monopoliseront le téléphone. Et en prime, j'aurais droit à des réflexions d'ado rebelles ? argh !

freesia 21/05/2007 23:17

Tout pareil ! tu vois, quand je te dis qu'on peut s'appeler !!!

elodie 22/05/2007 09:50

Tu imagines un peu les conversations ? Faudrait les enregistrer ;-)