Lynette Scavo, sors de ce corps !

Publié le par elodie

lynette.jpgLynette Scavo, pour celles qui ne connaissent pas, c'est la femme qui semble un peu dépassée sur la photo. L'une des quatre héroïnes de Desperate Housewives, ex-femme d'affaires reconvertie en femme au foyer et qui, avec ses 4 enfants apocalyptiques, a de quoi être désespérée. Mais en ce moment, c'est aussi moi. Future-ex-journaliste, presque femme au foyer et qui ne va pas tarder à être complètement désespérée grâce à mes trois charmants bambins.

Ce week-end est l'un de ceux où, justement, je me sens un peu trop possédée par l'esprit de Lynette. D'accord, samedi, je ne m'attendais pas à la plus calme des après-midi puisque ma sauterelle fêtait son anniversaire. En fait, j'aurais du profiter de cet instant comme du moment zen du week-end. J'ai un souvenir encore très présent des anniversaires passés, mais je dois bien avouer que les filles de 11 ans, ça n'est pas si difficile à gérer.

En revanche, aujourd'hui, je comptais bien passer une journée à peu près reposante. Je restais lucide, le « à peu près » était le mieux à espérer, surtout un jour où mon homme travaillant, je me vois obligée de jouer les mères célibataires. Dans les moments de grande solitude, je me suis donc sentie doublement seule. Et malheureusement, rien ne m'a été épargné.

Ni les pleurs du petit dernier qui me force (si, si c'est vrai) à jouer à Super Mario MAIS qui hurle d'angoisse dès que Mario perd une vie et encore plus si je décide d'éteindre le jeu.

Ni les guerres fraternelles pour des motifs aussi essentiels que « il m'a volé MON CD-rom Harry Potter » (qui prenait la poussière dans sa boîte depuis au moins 6 mois) ou « elle est rentrée dans ma chambre », crime de lèse-sergent-chef (oui, ma fille a l'âme conciliante d'un sergent-chef)

Ni surtout, et ce fut LE grand moment de la journée, le tartinage de « pâte-à-prout » d'un ravissant vert gluant dans les cheveux. Je ne sais si mon fils a voulu faire une tentative de fixation capillaire à partir de ce nouveau gel coiffant ou s'il a cherché à se déguiser en alien mais ça lui a valu un shampoing (du genre qui frictionne) à 4 heures de l'après-midi. Et heureusement pour lui (et moi), la pâte-à-prout a un énorme avantage sur le chewing-gum : elle part à l'eau. Il a donc échappé au rasage, mais pas à mon coup de gueule.

Je ne sais pas pourquoi, je me sens un tout petit peu fatiguée ce soir...

Commenter cet article

Unefilletoutsimplement 26/06/2007 09:59

Pate à prout c'est un truc vert tout gluant qui fait du bruit quand on le malaxe?
J'avais ça aussi quand j'étais petite et moi je l'avais lancé au plafond...
Ca doit être encore moins pratique à enlever que dans les cheveux...

elodie 26/06/2007 18:54

C'est exactement ça ! Et c'est vrai que ça fait rire quand ça arrive aux autres. Mais je ne vais peut-être pas raconter tes idées à mon fils, il n'a pas vraiment besoin d'inspiration extérieure côté bêtises...

hydromiel 25/06/2007 16:10

Ho pardon Elodie, mais t'imaginer en Lynette m'a bien fait pouffer lol
Bisous

elodie 26/06/2007 18:52

Vas-y je t'autorise même carrément à te marrer, au moins que ça soit euphorisant... pour les autres !

freesia 25/06/2007 09:35

J'ai échappé de justesse à la pâte à prout... lol

elodie 25/06/2007 10:02

Tu as remporté une victoire, mais attends un peu avant de croire que tu as gagné la guerre. La pâte à prout peut revenir à la charge !

martine 25/06/2007 09:00

Comme je m'y retrouve ... le chien écrit sur les vêtements de la petite avec du feutre et j'envisage la méthode Lynette pour obliger le grand à nettoyer sa chambre ...

elodie 25/06/2007 10:01

Il y a donc une épidémie de Lynette ? Mais  tout de même; ton chien exagère ;-)