Mille femmes blanches, de Jim Fergus

Publié le par elodie

mille-femmes-blanches-copie-1.jpgD'un fait historique tout ce qu'il y a de plus réel, Jim Fergus a tiré un roman d'aventures très réussi sur l'Ouest américain.


L'histoire vraie semble pourtant plus incroyable que le reste du roman. En 1875, à la suite d'un accord entre un grand chef cheyenne et le président Grant, 1 000 femmes blanches sont échangées contre 1 000 cheveaux indiens. Objectif de ce traité choquant : favoriser la naissance de bébés métisses et par-là même l'intégration des indiens dans l'Amérique blanche. Sauf que pour recruter ces volontaires prêtes à partir chez les « sauvages » les autorités américaines ont dû largement puiser dans les prisons et asiles psychiatriques.


L'héroïne de Mille femmes blanches, est justement de celles qui ont vu dans cette aventure la possibilité d'échapper à un injuste internement à vie. Dans ses carnets secrets, elle raconte la longue route à travers les plaines sauvages, la rencontre avec les Cheyennes, la vie quotidienne au sein de cette tribu. Pour elle comme pour ses amies, le choc est violent. Mais la comparaison des deux cultures n'est pas forcément favorable à la société dite civilisée.


Le mythe du méchant indien et du gentil Custer est, heureusement, définitivement mort. Jim Fergus s'il a un regard lucide sur les conflits d'intérêts des deux peuples, prend clairement parti pour les Indiens. Il rend compte avec justesse de cette triste réalité historique : le combat des Cheyennes était perdu d'avance dès lors que les Américains, bien mieux armés et nettement plus puissants et unis, trouvaient un attrait économique aux terres qu'ils occupaient. Et c'est en soulignant d'un bout à l'autre le caractère inéluctable de l'anéantissement de cette culture et le souhait des Cheyennes de rester fidèles à leurs croyances et leurs valeurs, quelles qu'en soient sels conséquences, que ce livre trouve sa force.


Un beau roman d'aventures, aux accents de Danse avec les loups, suffisamment prenant pour tenir en haleine, et doté de ce petit zeste d'humanité qui le rend également touchant.

Publié dans Comme un roman

Commenter cet article

anjelica 18/07/2007 15:03

Ma soeur qui a vécu au US pendant 3 ans l'a lu aussi et me l'a conseillé. Je vais m'y mettre un de ces jours !

elodie 19/07/2007 14:55

C'est un bon roman, et parfait pour l'été et les vacances.

hydromiel 28/06/2007 11:10

Je garde un bon souvenir de ce livre et j'aimerais bien trouver le temps de lire l'autre livre de cet auteur

elodie 28/06/2007 15:49

Je ne savais même pas qu'il avait publié un autre roman, je vais me renseigner, merci.