Ça se passe comme ça, chez Décathlon !

Publié le par elodie

velo.jpgDans Un homme et une femme, Jean-Louis Trintignant va retrouver la femme qu'il aime et imagine tout le trajet le déroulement de ces retrouvailles. Et bien sûr, quand il arrive chez Anouk Aimée, rien ne se passe comme il l'avait prévu.


J'adore cette scène que je vis quotidiennement. Pour tout. Une soirée particulière, mais aussi ma journée de travail, un appel téléphonique important ou un déplacement. Et aujourd'hui, j'ai l'insigne honneur de vous annoncer que je suis arrivée à établir la loi suivante, constamment vérifiée par mes soins « Quelle que soit la puissance de votre imagination, il est impossible de prévoir totalement le déroulement d'un événement ». 


Par souci de vérité scientifique, j'en suis maintenant à l'étape suivante : celle de l'expérimentation de cette loi à la vie quotidienne, dès lors qu'il y a intervention d'un ou plusieurs des éléments suivants : voiture, train, enfants, météo. Hier une fois de plus, j'ai dû admettre que cette théorie était bien valable avec les deux éléments suivants : auto + enfants.


Au programme : une sortie absolument passionnante chez Décathlon. Comme je ne suis pas du genre à arpenter les rayons de Décathlon pour le simple plaisir (eh non, mes achats complusifs concernent bon nombre de secteurs variés, mais JAMAIS celui des équipements sportifs, étrange non ?) il me fallait une bonne raison (entendez un motif auquel je n'avais aucun moyen d'échapper) : achat d'un vélo pour l'anniversaire de ma sauterelle.


En soi, la chose était déjà surprenante pour quiconque connaît ma fille. En résumé, on va dire qu'elle a hérité de mon don pour le cyclisme, activité que je n'ai pas dû pratiquer depuis 25 ans au moins, ma dernière sortie en vélo s'étant soldée par une aventure rocambolesque. Mais bon, certainement poussée par sa jalousie féroce envers le joli vélo neuf de son frère l'air sain de la campagne, elle a demandé un vélo neuf pour ses 11ans.


Je ne suis pas née de la dernière pluie, j'avais bien compris que cet achat ne serait pas l'affaire de quelques minutes. Prévoyante, j'avais calculé d'y passer une borne partie de l'après midi, et je m'étais concocté l'emploi du temps suivant :


- D
épart de la maison : 14h00

- Arrivée chez Décathlon : 14h45 (ben oui à la campagne on voit plus de vaches que de centres commerciaux)

- Choix définitif du vélo : 15h15 (une demi-heure pour que Mademoiselle se décide entre 3 vélos différents ça me semblait suffisant, non ?)

- Récupération des enfants cachés partout dans le magasin : 15h35 (le magasin est grand, mais les enfants sont bruyants ce qui rend leur cachette facile à repérer et je comptais bien tenir fermement les premiers attrapés avant de me lancer à la poursuite des autres)

- Passage à la caisse : 15h40 ( un vendredi de juillet, ça ne vaut pas un samedi matin de septembre, non, côté file d'attente ?)

- Casage du vélo dans mon mini-coffre : 16h10 (ou jamais)

- Début du retour après une pause indispensable pour essuyer la sueur et calmer mes nerfs : 16h15

- Arrivée à la maison : 17h00, parfait pour le goûter et même Bree van de Kamp n'aurait pas fait mieux.

J'y ai bien passé une partie de l'après-midi, mais avec un timing bien différent :


- Installation à mon PC pour lire mes mails et jeter un oeil "rapide" sur les blogs des copines : 14h00


- Début de la recherche de mon bon d'achat Décathlon
(qui est forcément-quelque-part-oui-mais-où) : 14h30


- Découverte du bon d'achat Décathlon (que j'avais laissé en évidence sur mon bureau sous une masse de paperasserie) : 14h55


- Installation des garçons dans la voiture, ma sauterelle ayant choisi finalement d'avoir la surprise sur le vélo : 15h00 (y compris l'inévitable épisode recherche du doudou avant de partir)


- Arrivée chez Décathlon : 16h00 (j'avais pourtant prévu large avec les 45 mn de trajet, à la campagne les risques d'embouteillage étant assez limités. Sauf un vendredi après-midi de fin juillet, sur la route des plages vendéennes)


- Choix définitif du vélo: 16h05 (ça va plus vite si c'est moi qui choisit le vélo)


- Récupération des garçons en train de tester les différents ballons du magasin : 16h15


- Repérage de maillots de bains pour les enfants en attendant que le monsieur prépare le vélo (j'avais zappé ça, la préparation du vélo. Je savais qu'on préparait un poisson, mais un vélo, j'avoue que pour moi, c'était prêt à l'achat. J'ignore d'ailleurs toujours ce qui a été fait puisque quand j'ai choisi le vélo il avait déjà deux roues, deux pédales, un guidon, une selle et des freins) : 16h35 (quel que soit l'âge de mes enfants, ils ont toujours besoin de vêtements dans la taille qui a été dévalisée, c'est un phénomène qui m'épate toujours et qui rallonge largement le temps du choix, même pour un simple maillot de bain)


- Fin définitive de la bataille intergalactique avec rayons lasers infra-rouge  entre deux chevaliers Jedi
(traduction : menaces diverses pour faire cesser une bataille de frites de piscine entre mes deux lascars) : 16h45


- Passage à la caisse : 16h50(enfin une bonne prévision !)


- Démontage de la roue avant du vélo et pliage au maximum pour le faire renter dans mon mini-coffre : 17h00 (merci le gentil monsieur de Décathlon qui m'a évité une crise de cerf et un abandon de vélo sur le parking)


- Début du retour : 17h01 (plus la peine de ma calmer, juste le temps de dire au revoir et merci, d'attacher les ceintures et de mettre la clé sur le contact)


- Arrivée à la maison : 18h00 (c'est l'avantage des rond-points, il n'y a plus de jaloux dans les bouchons : quel que soit le sens du flux des voitures, tout embouteillage à un rond point génère une attente dans toutes les directions)


- Remontage de la roue avant du vélo, dépliage et rangement :
18h10 (là, je m'épate moi-même)


Décidément, je ne suis pas encore Mme Irma. Mais il y a une chose que je peux prévoir : si ma sauterelle n'apprécie pas son cadeau à sa juste valeur, il est hors de question que je subisse une telle après-midi... avant au moins un an !

Commenter cet article

Super Croquette 26/07/2007 11:13

Il t' a conduite si loin ton vélo que tu n'écris plus ? Quand je pars tu écris et quand je suis là tu n'écris plus.

La Croquette super accro :)

elodie 26/07/2007 21:33

Voilà j'ai écrit, et j'ai même tout révélé de mes activités honteuses. Tu vas pouvoir te moquer maintenant !

Londoncam 23/07/2007 17:29

Excellent, elodie, j'ai bien ri a ton recit (j'ai adore la bataille au sabre laser/ frites de piscine) !!

elodie 24/07/2007 10:26

Mes enfants ont beaucoup d'imagination ! En revanche, je ne sais pas si les autres clients du magasin ont apprécié...