Faites vos jeux !

Publié le par elodie

skip-bo.jpgJe ne me rendais pas compte à quel point les vacances des enfants allaient m'empêcher d'écrire sur mon blog. Voilà plusieurs jours que je n'ai pas trouvé une minute pour y jeter quelques mots. C'est vrai que j'ai fêté l'anniversaire de ma jolie sauterelle, et que ça occupe. Mais même après qu'elle a mangé son gâteau, très bon, soufflé ses bougies (roses) et apprécié son cadeau (ouf !), je n'ai pas réussi à m'échapper assez longtemps pour pondre un petit article. Mais le coupable de cette complète désorganisation est tout trouvé, c'est le skip-bo.

 

Non, ce n'est pas un sport ou un art martial quelconque (je vous l'ai déjà avoué, il y a peu de risques que je sois un jour accaparée par un sport à ce point là, et même pour tout dire à un point bien inférieur), c'est un jeu de cartes. Ça y est, vous me voyez déjà en bras de chemise jusqu'au petit matin, dans une pièce enfumée, tout plein de jetons sur la table, et perdant mon immense fortune avec des joueurs de poker mafieux. Ou pour être plus dans l'air du temps, vous m'imaginez ayant succombé à la voix de Patriiiiiiiiiiick la mode du poker américain, ce qui n'est qu'une version moins noire du tableau précédent.


Pour faire simple, on va dire que c'est exactement ça si on change la tenue (moi c'est plutôt plutôt top féminin) et l'heure (on ne va pas dire que je joue lorsque le soleil brille, puisque le soleil brille toujours aussi rarement, mais en tout cas, quand il fait jour), si on supprime la fumée et les jetons, et si on remplace les mafieux par mes deux aînés. Ce qui veut dire que l'occupation qui me bouffe mon temps libre ces jours-ci est un jeu de cartes accessible dès 7 ans (désolée, mon Petit Dernier qui aimerait tant jouer !), et qui demande des compétences intellectuelles tout à fait adaptées à l'état actuel de mes neurones.


C'est pas étonnant remarquez. Étant donné que ma maman est une joueuse enragée et que mon papa est la personne la plus dénuée au monde du sens du jeu de carte (je me demande s'il distingue eu roi d'un valet, c'est pour vous dire !), j'avais une chance sur deux d'aimer les cartes. Résultat mitigé : j'adore ça, à condition que ça ne soit ni trop complexe ni trop sérieux (ça tombe bien, les deux conditions vont plutôt bien ensemble : un jeu hyper complexe où on se marre, c'est plus dur à trouver).


A peine revenue de Marseille où j'ai découvert ce jeu qui manageait à ma panoplie, je me suis précipitée au supermarché pour m'en procurer un pour acheter de quoi nourrir ma famille. Et depuis je passe mes après-midi à supplier mes enfants de bien vouloir jouer avec moi m'occupe de mes enfants comme une maman parfaite en jouant avec eux, quitte à laisser mon blog un peu plus de côté.


Quels sacrifices ne ferait-on pas pour ses enfants !

Publié dans Ma p'tite vie de fille

Commenter cet article

Ashley 27/07/2007 14:37

Uhuhuhuh...
Moi à tous les Noëls je suggère très fortement d'offrir les zippos gloutons aux neveux cousins etc juste pour que je puisse jouer avec...

elodie 27/07/2007 15:58

Je peux te donner des idées pour le prochain Noël de tes neveux si tu veux !

freesia 27/07/2007 10:20

mes loulous vont m'échanger contre toi s'ils lisent ton article! ils me supplient à longueur de journée de jouer avec eux!!! biz

elodie 27/07/2007 11:25

Mais vas-y, prête les moi, ça me fera des partenaires de jeu tout frais, les miens commencent à être lassés.