Les soldes, version Net !

Publié le par elodie

soldes.jpgAvant internet, je faisais les soldes en vrai, et je me faisais marcher sur les pieds, je devais supporter des folles furieuses bien décidées à acheter la dernière paire de petites sandales noires en 38, j'avais mal à mes petits pieds à force de piétiner debout dans la longue file devant les cabines d'essayage, et je rentrais une fois sur deux avec un tee-shirt soldé à moins 20 % pour une jupe, deux robes et trois paires de chaussures non soldées.


Depuis il y internet et ô miracle, ça résout bien des choses. Non que là où je vis je risque d'avoir à me faire marcher sur les pieds (les vaches et moi, on ne fréquentent pas les mêmes magasins, et part les vaches, je vois pas vraiment qui pourrait me marcher sur les pieds, ici), ni même de me battre avec une copie conforme de Paris Hilton (qui ça ?) pour le pantalon style « les impeccables de la Redoute », vendu à l'unique boutique de fringues locale. Mais justement, Internet m'évite de faire des kilomètres pour affronter des hordes de fashion addict.


Sauf que parfois avec Internet a des surprises.


D'abord je soupçonne les gérants des sites de vente d'être des ancien(ne)s vendeur(se)s de boutiques parisiennes et de vouloir se venger sur les pauvres utilisateurs du net sans défense comme moi. Parce que dans la vraie vie, je peux comprendre qu'une cliente qui change d'avis ou qui essaye toute la boutique pour partir avec un malheureux top à bretelles à 12 euros, ça agace. Mais sur internent ça ne devrait pas les déranger qu'on zoome sur un article pour finalement revenir à la liste, non ? Ben visiblement, si, parce que quand on essaye, on est puni : le site nous renvoie illico presto à la page d'accueil, et il faut au moins 12 clics avant de retourner enfin à la page que l'on souhaite, pour constater que les jolies ballerines dorées ne sont plus disponibles qu'en 44.


Gare aussi à celles qui s'aventurent à modifier leur panier. Enfin, je dis ça, je ne sais pas comment ça se passe chez les autres, mais j'espère j'imagine que je ne suis la seule qui a droit alors à un message d'erreur m'expliquant poliment que « cette action n'est pas autorisée » et m'effaçant par la même occasion les 14 autres articles de mon panier.


Et en plus, on me nargue jusqu'au bout. Quand je récidive et que je parviens à retrouver tout ce que je souhaitais acheter après 1h20 d'efforts intense, je me retrouve alors avec tous les articles en double dans mon panier, celui-ci ayant aussitôt été restauré par la vendeuse vengeresse de l'autre côté (et n'allez pas me dire qu'il n'y a pas une vendeuse qui m'espionne en temps réel derrière son écran : imaginer qu'une personne aurait programmé un logiciel capable d'autant de duplicité et de mesquinerie ce serait encore pire !).


Je dois tout de même être très patiente et très persévérante (c'est le bon côté féminin de ma nature qui s'exprime), parce que je me débrouille malgré tout pour commander. Et je reçois même le mail de confirmation m'expliquant que j'ai bien commandé 17 articles (oui au passage, j'ai craqué sur une ou deux babioles de plus, on va pas chipoter) et que le montant de ma commande va être immédiatement prélevé sur mon compte. Là, aussi étrange que cela paraisse, il n'y a jamais d'erreur, et mon compte est toujours débité avec une rapidité surprenante, comme quoi, Internet c'est efficace.


Mais les services opérant le prélèvement et ceux assurant la livraison ne doivent pas être confiés aux mêmes personnes, et je les soupçonne même de se situer dans des dimensions différentes. En tout cas, quand au bout de 3 semaines d'attente je reçois enfin mon colis dans ma boite (et oui, je fais partie des privilégiées qui ont toujours leur colis directement chez elle, sans avoir besoin de faire la queue 45 minutes à la Poste pour le récupérer, enviez-moi !) je l'ouvre le coeur battant, la sueur au front, en me demandant ce que je vais bien pouvoir y trouver. Ou plutôt ne pas y trouver. Sur les 27 articles, la moitié au moins seront trop grands ou trop petits, évidemment. Mais surtout, je suis certaine d'avoir droit à un avis m'informant qu'à notre grand regret, la totalité de votre commande n'a pu vous être livrée cette fois et que nous vous tiendrons informée sur la livraison des colis manquants... un jour. En attendant, je peux donc porter ce ravissant haut de maillot (sans le bas) et je n'aurais qu'à mettre ce haut au décolleté vertigineux tel quel à moins d'attendre octobre pour recevoir le top acheté pour le rendre mettable ailleurs que sur un plateau de film X.


Si comme moi, vous voulez faire sensation sur la plage cette année, foncez : les soldes du Net ne sont pas encore terminées !




Publié dans Ma p'tite vie de fille

Commenter cet article

Londoncam 01/08/2007 12:20

Eh bien j'avoue, j'ai toujours ete plutot chanceuse en commandant, mais ton billet est tres bien vu et m'a fait rire ! Mon truc a moi pour ne pas perdre la page que je regarde c'est de cliquer-droit sur les articles que je veux consulter/zoomer et de selectionner "ouvrir dans une nouvelle page". Comme ca je garde la page que je consultais derriere...

elodie 22/08/2007 11:19

Bon sang, mais c'ets bien sûr ! Merci pour le conseil, je sens que ça va cliquer droit chez moi aussi désormais !

Ashley 29/07/2007 20:08

Ah bah voilà, je commence à comprendre pourquoi tu noies ton chagrin dans les jeux de cartes...

elodie 29/07/2007 21:21

Même pas, ou alors j'avais anticipé puisque j'ai reçu mes paquets (et mes demi-commandes) après m'être lancée dans les cartes. Je crains de n'avoir aucune excuse...

Super Croquette 28/07/2007 10:43

Oui je crois que le truc qui me rend dingue c'est quand au prix d'efforts inouis je parviens à former un ensemble slip soutif et que quand j'ouvre le colis il y a seulement un morceau...

Ceci étant personnellement il y a très longtemps que je ne fais plus les soldes que les deux dernières semaines. D'une part il n'y a personne et d'autre part c'est alors vraiment soldé. J'y retourne lundi d'ailleurs...pour compléter mon super petit haut en maille acheté mercredi à 5 euros.

elodie 28/07/2007 11:03

Le coup de l'ensemble lingerie, c'est exactement ce qui vient de m'arriver ! Grrrrrrrrrrrrrrrrrrr !