Les meilleures choses ont une fin

Publié le par elodie

retour-vacances.jpgMe voilà donc de retour, définitif cette fois, de vacances. Avec un bon nombre de théorèmes non scientifiques dans ma poche (ben oui, pourquoi il n'y aurait que les scientifiques qui auraient la possibilité d'énoncer des théorèmes ? Je revendique le droit de m'y mettre aussi, ne serait ce que pour compenser des années de souffrance au collège).


* La Bretagne est la région la plus chaude de France.
Je sais, je sais, cela a de quoi étonner, mais la seule semaine de vrai temps estival dont j'ai pu bénéficier cet été, c'était en Bretagne. Et même en Bretagne nord. Et quand je dis « temps estival », je ne blague pas : pour tenir le coup sur la plage, il fallait se baigner. Plusieurs fois par jour même. Or la Manche, quelle que soit la température extérieure ne dépasse pas les 18°. Pour y tremper plus d'un orteil et récidiver dans la même journée, je vous assure qu'il faut vraiment qu'il fasse chaud. Parole de sudiste. Et le plus étonnant, c'est que pendant ce temps, les infos ne faisait pas état d'une canicule sur le reste de la France (ce qui aurait quand même un peu remis en cause la valeur de mon théorème) mais montraient images à l'appui, des orages apocalyptiques et des inondations. Il fallait donc bien être en Bretagne pour avoir chaud. CQFD.


*
Tout ce qui est bon fait grossir.
Je reconnais que je ne vais pas faire la une d'un magazine scientifique en révélant que le kouign aman (50% de beurre salé et 50 % de sucre, plus suffisamment de farine pour faire tenir l'ensemble) finit forcément là où il ne faut pas, mais il y a un monde entre savoir une chose et le vérifier. Or mon dévouement à la cause est allé jusque là, je l'ai démontré.


* Quelle que soit votre position sur votre serviette, vous serez plus bronzée du dos que du visage après une journée à la plage.

Ne me demandez pas comment c'est possible d'attraper un coup de soleil dans le dos en étant allongée justement sur le dos, ce sera l'objet d'études lors de prochaines vacances. Mais à moins de rester collée à sa serviette immobile toute la journée en véritable pro du bronzage, de ne pas avoir d'enfant à surveiller, de ne pas papoter avec des amis, de ne pas regarder les gens sur la plage (mais où est l'intérêt d'aller à la plage dans ces conditions ?) on finit forcément plus bronzée de dos que de face.


* Si vous avez eu une semaine de beau temps en Bretagne, elle sera nécessairement suivie d'une semaine de temps pourri en Normande.

No comment.

* Contrairement à toutes les probabilités, il est possible de retrouver un objet perdu dans le sable deux jours auparavant, en creusant au hasard sur une plage. En revanche je ne peux pas vous dire si vous avez intérêt à jouer au loto le même jour ou pas, j'ai bêtement oublié de demander à ma fille, heureuse récupératrice du couteau suisse de son frère enfoui dans le sable, de faire une grille pour moi.


* Les taupes partent en vacances également.

En tout cas, à mon retour, Bob, encore bien présent les jours précédant mon départ, n'avait pas soulevé la moindre motte de terre dans mon jardin. Je note aussi que en vacances, les taupes s'abstiennent de donner des nouvelles à leur famille d'adoption : ni coup de fil, ni carte postale ni rien... Enfin, pas de nouvelles, bonnes nouvelles !


* Même lorsqu'on n'a plus 10 ans, la rentrée laisse un sentiment mitigé, entre angoisse et plaisir.

Parce que je dois bien l'avouer, même si je n'avais pas vraiment envie de finir les vacances, j'étais quand même plutôt contente de reprendre le cours de ma vie... et de mon clavier !

Publié dans Ma p'tite vie de fille

Commenter cet article

Super Croquette 23/08/2007 11:13

Oui il était temps que tu rentres, j'en avais ras le bol de ne plus te lire! Je m'inquiétais pour Bob La Taupe aussi.

Quant à la Bretagne il faut pas pousser mémé dans le goémon mais plutôt que des crêpes dégoulinantes de beurre tu aurais pû te gaver de fruits de mer sans beurre et sans mayo of course!

Bref je ne trouve aucune excuse à ces vacances, c'est pourquoi je pense venir en personne vérifier le bon état de santé des écureuils.

elodie 23/08/2007 18:34

Je plaide non coupable  : en guise de fruits de mer, je n'aime que les moules (et je n'y suis pour rien si on me les sert avec des frites), et les crustacés. Mais la galette est moins onéreuse que le homard. Et il fallait bien faire plaisir aux enfants. Bon, d'accord, je ne dis plus rien, je me drape dans ma honte. C'est bon la honte....

Ashley 22/08/2007 11:41

Je me demandais où tu étais passée...
Bon, on peut donc dire que globalement ça a été de bonnes vacances. Moi je me contente de grossir sous la pluie à PAris, sans bronzer et en bouffant des trucs dégueus. Vivement mes vacances à moi...

elodie 22/08/2007 13:07

Tu as raison, je vais pas me plaindre : l'avantage de grossir en bronzant c'est que ça se voit moins. j'attends donc de débronzer pour râler. Allez, Ashley, elles vont viendre tes vacances, elles vont viendre...