Ça dépend ça dépasse !

Publié le par elodie

zezette.jpgRassurez-moi, vous rentrez dans les cases vous ? Parce que pour moi, ça devient désespérant. Dernier exemple en date ce matin, lors d’une visite aux Assedic.

 

Oui, vu le montant exorbitant de mes dernières piges et leur fréquence de plus en plus espacées (tout ce qui est rare est cher dit-on mais je peux vous dire que ça ne s’applique pas du tout à mes articles), j’ai décidé de prendre le taureau par les cornes et de m’inscrire aux Assedic.

 

Au départ, l’idée était surtout d’avoir un entretien avec l’Anpe histoire d’avoir quelques conseils de réorientation pour journalistes en chômage technique. Parce que ce ne sont pas les petites annonces locales qui vont m’aider à trouver des idées. Non que j’ai quoi que ce soit contre les caristes ou les tourneurs fraiseurs, mais même si j’avais dans l’idée de postuler à un de ces emplois demain, vu mes compétences en la matière, même un fou furieux ne choisirait pas de m’embaucher. Et vers chez moi, ce sont à peu près les seules possibilités d’embauche en dehors de l’agriculture. Secteur qui m’est strictement interdit vu que je suis bien capable d’assassiner une plante rien qu’en la regardant. J’imagine bien le désespoir d’un fermier lorsque j’aurais bousillé sa récolte en une journée.

 

Dans ces conditions, autant y aller franco et aller voir les spécialistes du sujet. Et qui dit Anpe dit Assedic, puisque même pour avoir droit à une petite formation, il faut toucher ne serait ce qu’un euro des assedic. Qu’à cela ne tienne, comme s’inscrire est d’une facilité déconcertante, j’ai donc fait le nécessaire en quelques clics. Mais en laissant les ¾ des cases vides vu que je ne corresponds à aucune situation prévue par l’administration.

 

Au téléphone, une gentille dame m’a expliqué que ce n’était pas grave, qu’elle allait voir tout ça avec moi lors d’un rendez-vous. Rendez-vous au cours duquel on m’a expliqué qu’en fait oui c’était grave parce que dans ces conditions je pouvais être inscrite mais pas affiliée. Or inscrite c’est bien mais ça me donne droit à… RIEN. Pour les droits il faut rentrer dans  la case « affilié ». Et pour rentrer dans la case affilié, cotiser ne suffit pas. Ben forcément, ce serait trop logique : vous avez cotisé depuis des années, personne ne veut vous donner de travail, hop, vous êtes affiliés. Ça c’est réservé aux gens NORMAUX, à ceux qui rentrent dans les cases. Pas à ceux qui à la question « avez-vous toujours un emploi ? » ne peuvent répondre ni par oui ni par non, mais juste par « ça dépend ». Parce que Zézette ou pas, Père Noël ou pas, je vous le confirme ça dépend, ça dépasse !

Publié dans Ma p'tite vie de fille

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

hydromiel 07/09/2007 22:22

Fais gaffe de ne pas te retrouver avec un nouveau job de gracheuse de feu ou dompteuse de lions lol

elodie 08/09/2007 09:19

Tout à fait moi, ça, pourquoi pas pilote de formule 1 pendant qu'on y est !

NatduVénéz 07/09/2007 21:11

Cela me rappelle mon entretien à l'ANPE, c'était il y a 10 ans, depuis, je ne suis plus nulle part (vue qu'expatriée...), ni ANPE, ni ASSEDIC.
- profession ?
- ingénieur agronome
- alors, nous avons, ingénieur chimiste ...
- non... c'est pas ça.
- mécanique, physique, aéronautique (devait y'en avoir une dizaine...)
- non plus...
- bon, bah, on va mettre "polyvalent" et on vous appelle si on a quelque chose à vous proposer.
Bien sûr, on ne propose rien à un "polyvalent"...
Mais c'était y'a 10 ans, maintenant peut-être que je rentrerais dans les cases...
En tout cas, bon courage à toi !

elodie 07/09/2007 21:55

Polyvalent , j'adore, ça fait ancien nom des inspecteurs des impôts ! Mais aujourd'hui, c'est pire t'es expat ! Impossible que ça rentre dans les cases, ça !

yansor 06/09/2007 17:46

Juste un bisou en passant
Txxxx

elodie 07/09/2007 09:42

merci pour ton bisou, ça fait toujours plaisir.

Sabine 06/09/2007 17:37

Bienvenue au club ! Moi non plus je ne rentre pas dans les cases.
- Salariée???
- Heu oui...
- bien, quel contrat ? CDI ? CDD ? CNE ?
- heu... Aucun. Pas de contrat. Ah si ! Intervenante. Et 3 fois par an je suis intérimaire.
- ... Mais... Vous avez des fiches de paie ?
- voui les voici toutes !
- Bien... Heu où sont vos congés payés ?
- ben j'en ai pô. Je fais pas assez d'heures.
- Je comprends pas là...
- Bienvenue au club !!!! Bon j'ai le droit à quoi ?
- A rien.

elodie 07/09/2007 09:41

C'est pas mal aussi ! Et quand je pense que les acteurs (métier par nature intermittent) ont un statut, j'aimerais bien comprendre pourquoi ce n'est pas le cas des autres ! Ya pas de justice ma pov dame !

Super Croquette 04/09/2007 21:13

Je te rassure je ne rentre pas dans les cases, aucune case! Ca commence par mon nom de 14 lettres qui de plus contient unpiège. A la fac ils ont aussi rajouté mon nom de jeune fille et du coup je fais sauter une ligne au logiciel de résultats de partiels!

Et puis mon super statut ANPE n'existe pas bien qu'il m'ait été accordé... du coup je n'ose jamais bouger le petit doigt et je ne prendrai pas de congé d'aoption. Car comme pour le congé maternité tu dois te faire radier et te faire réinsicrire, et ça pour rien au monde!


Tu le crois que chaque mois je suis obligée de dire que je ne suis pas en formation alors que j'ai 4 ans d'études prises en charge par eux ? Cas non prévu...

elodie 04/09/2007 22:03

Quelle idée aussi d'épouser un homme avec un tel nom ! Je suis tout de même scotchée pour l'ANPE, mais ravie que tu aies eu droit à ce statut à part. Ce n'est que justice si à force de ne pas rentrer dans les cases ça se retourne dans le bon sens pour une fois !