Lignes de faille, de Nancy Huston

Publié le par elodie

lignes-de-faille.jpgCe qui frappe d'abord, dans Lignes de faille, c'est sa construction particulièrement originale. Le livre se découpe en quatre chapitres, avec quatre narrateurs différents. Mais ces quatre personnages principaux sont tous des enfants de six ans, représentant les différentes générations d'une même famille, selon une chronologie inversée. Le livre s'ouvre sur Sol, en 2004, petit Américain surdoué, surprotégé et tyrannique. Il se poursuit avec Randall, le père de Sol, en 1982, puis avec Sadie, la grand-mère en 1962 et enfin avec Kristina, l'arrière-grand-mère, dans l'Allemagne de 1944.

 

Mais si cette originalité est séduisante, elle est loin d'expliquer à elle seule la force de ce roman. Le plaisir de la lecture ne se cantonne pas au style. Bien au contraire, c'est d'abord le regard des enfants sur leurs parents, père, mère, beau-père, ou grands-parents qui touche au coeur.

 

Ces quatre générations retracent bien sûr l'histoire d'une famille en nous révélant peu à peu les blessures de ses membres. Mais contrairement à la plupart des romans générationnels, celui-ci va bien au-delà. De même, s'il se sert de grands événements de l'Histoire avec un grand H, de la chute de l'Allemagne nazie à l'intervention américaine en Irak ,en passant par les crises de la guerre froide et les massacres de Sabra et Chatila, ceux-ci ne sont là que pour accentuer les ruptures personnelles que vivent les jeunes héros.

 

Chacun à leur manière, ils racontent avant tout l'amour qu'ils reçoivent ou qu'ils attendent de leur famille. Et de génération en génération, ils dessinent les lignes de faille dans les rapports adultes-enfants, les drames qu'ils se transmettent en héritage.

 

Avec un certain humour, une grande sensibilité et beaucoup de pudeur, Nancy Huston plonge dans les traumatismes comme dans le quotidien de l'enfance pour souligner les erreurs et les errances des adultes. Et comme elle y parvient sans être ni ennuyeuse ni moralisatrice, son roman se lit avec autant de plaisir que d'émotion.

Publié dans Comme un roman

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nico 27/02/2011 19:47


Excellent roman; je l'ai vraiment adoré pour son originalité et son aspect captivant et émouvant.


NatduVénéz 11/09/2007 23:35

J'aime aussi beaucoup Nancy Houston... je vais me procurer celui-ci et reviendrai te dire ce que j'en pense...
Merci de partager tes lectures ; c'est pour tes lecteurs, une source d'inspiration.

elodie 12/09/2007 10:43

Si en plus tu aimes ses autres livres, fonce, celui-ci est vraiment très bien. Et merci pout ton comm super gentil !

Super Croquette 11/09/2007 11:52

C'est un très grand livre et je savais que tu aimerais. A Ian Mc Ewan près, on aime toujours les mêmes livres. Tu veux des Mc Innerney au fait ?

elodie 12/09/2007 10:42

Mc Ewan, c'est juste parce que tu n'as pas lu Expiation, et si tu te laissais tenter, tu pourrais changer d'avis. Merci pour ta proposition, mais vu ma PAL, je vais m'abstenir... pour cette fois