Ça va pas aller en s’arrangeant...

Publié le par elodie

Desperate-Housewives-iso.jpgLà, j’ai pris un coup de vieux, c’est sûr. Non ce n’est pas encore mon anniversaire (et vu le chiffre qui va s’afficher au compteur à la prochaine échéance je ne suis pas franchement pressée). Ce qui me le dit cette fois, c’est tout simplement un indice qui ne ment pas : la description d’une bonne soirée.

 

A 20 ans, une bonne soirée ça se finit tard, très tard. Ça ce passe avec des copains, dans une fête ou une boîte. Or, ce qui est inquiétant, c’est que hier soir, j’ai passé une excellente soirée, à la maison, avec mon mari (bientôt 20 ans de vie commune, ça non plus, ça ne nous rajeunit pas, ma pôv dame) devant la télé. Grave non ?

 

Et tout ça pour quoi ? Le film événement enfin en DVD ? Même pas. Tout simplement une série américaine (oui, il y a des limites, je n’en suis pas encore aux séries françaises), un feuilleton comme on disant quand j’étais petite. Et sans extra-terrestres, ni effets spéciaux, ni aventures au bout du monde, ni grande star, ni rien. Juste avec des femmes au foyer, leurs maris, leurs enfants, dans une banlieue américaine aseptisée.

 

C’est vrai que, pour les épisodes d’hier soir,  les scénaristes ont dû se shooter à l’inspiration. Parce que je des femmes au foyer, j’en connais quelques-unes. Certaines sont peut-être désespérées, mais des aussi déjantées, je n’en ai jamais croisé. Tant mieux, hein, parce que je ne suis pas sûre que dans la vraie vie je me marrerai autant en les voyant.

 

Mais bon, scénaristes shootés ou pas (et à ce qu’ils veulent, ce n’est pas le Tour de France), j’ai ri comme une tordue et en plus en duo. Et je précise pour les esprits moqueurs, sans boire ni fumer quoi que ce soit. Ce qui, je le reconnais volontiers, aggrave encore mon état de vieillitude (ben oui, quoi, ça me plaît bien à moi aussi les mots en –ude, et je suis sur mon blog alors je fais ce que je veux).

 

D’un autre côté, ce week-end nous partons à Paris juste pour les 40 ans d’un copain, grosse fête, beaucoup de monde, de l’alcool comme dans les soirées étudiantes et si ça se trouve on va même danser (heu, j’ai un doute, là, mais si je el dis, ça va laisser planer le doute sur un brin de jeunesse persistante). Ça prouve peut-être que je ne suis pas encore si vieille ?

Publié dans Ma p'tite vie à deux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sophie 02/10/2007 09:37

J'adore DH mais moi, je ne rigole pas devant!

elodie 02/10/2007 10:06

ça dépend des épisodes, mais en général je me marre bien. Ne serait ce que grâce à Bree.

Super Croquette 25/09/2007 17:02

Alors on se goinfre de chips devant la téloche, on se fait un revival de ses 20 ans mais c'est pas tout cela! Faudrait voir à poster maintenant.

La Croquette accro

elodie 26/09/2007 17:12

Tu as raison, d'ailleurs j'ai écrit mais tu vois, j'ai du retard jusque dans mes réponses aux commentaires, c'est pour dire !

Laure 22/09/2007 14:30

Chouette alors, je ne suis pas seule ! Et bien oui, j'assume, qu'à mon âge, j'aime regarder les Desperates sur l'ordi (depuis que nous avons banni la télé de notre foyer), bien calée contre mon Homme, plutôt que d'écumer les bars et les boites de nuit.
Et aussi que je préfère les soirées en petit comité - devant un bon dîner plutôt que quelques chips - pour avoir le temps de discuter...
Et j'avoue enfin que les grosses bringues me stressent (incroyable mais vrai). Alors quand l'envie de danser apparaît, je fais une boum dans mon salon avec mon Homme comme DJ. Et ce sont toujours de super soirées !
C'est grave ?

elodie 24/09/2007 12:10

On va se rassurer toutes les deux et se dire que non, ce n'est pas grave ! Et tant pis pour les djeuns !

Ashley 21/09/2007 18:23

Ah bon? Vous avez la télé à la campagne? Ah je pensais pas... ;-)
Bon week end alors

elodie 24/09/2007 12:08

Oui, bien sûr qu'on a la télé, il suffit de pédaler pour faire fonctionner la dynamo... gniagniagniagnia !

freesia 21/09/2007 15:10

Mais oui tu vas danser !!! bon we! biz

elodie 24/09/2007 12:07

Je n'ai pas dansé tant que ça finalement, mais juste assez pour me dire que je l'ai fait quand même !