Les campagnards à la capitale !

Publié le par elodie

paris.jpgC’est plutôt amusant de revenir à Paris le temps d’un week-end. J’ai beau y avoir vécu 14 ans, je passe vraiment pour la campagnarde qui monte à la ville. Il ne me manque plus que les sabots et le panier d’osier pour compléter la panoplie. Mais l’essentiel est là : la voiture immatriculée 85.

D’ailleurs, il suffit d’y être installée (et pas seulement au volant, je précise pour les mauvaises langues) pour sentir les Parisiens autour s’exciter contre ces « abrutis de provinciaux ». Rien que ça, ça m’éclate ! Mais je dois bien avouer que la conduite stressée (et surtout les répliques et le ton qui va avec) revient vite. En revanche ma patience dans les embouteillages est définitivement enfuie. Il faut dire que faire plusieurs trajets Paris-banlieues en 2 jours, ça a de quoi vacciner définitivement d’une ébauche d’envie de revenir vivre là-bas (je m’en fous, elle n’était pas encore là, cette ébauche d’envie).

On a aussi pris le métro, bien sûr, on n'est pas dingues au point de vouloir chercher une place un samedi après-midi près du BHV. Mais là, ce sont mes schtroumpfs qui m’ont fait marrer. « Maman, t’approches pas trop près du quai, tu va tomber ! » « Maman, regarde un escalator ! » « Maman, lève toi, on descend dans deux stations, je ne veux pas la rater ! ». Et la meilleure : « Maman, pourquoi il n’y pas de métro là où on habite ? » (je rappelle que là où on habite atteint péniblement le millier d’habitants). Ils ont aussi été ébahis par l’Hôtel de Ville : « Ben dis donc, une maison aussi grosse pour une seule personne ! ». Et dire que deux sur trois sont nés à Paris et qu’à cause d’eux j’ai du me coltiner les poussettes dans les escaliers du métro !

Forcément qui dit week-end à Paris, dit tentative de shopping avec ma fille. Tentative d’abord parce que vu le timing serré du week-end, le temps qui nous était imparti pour ça était un peu limite. Et puis trouver son bonheur entre une sauterelle excitée mais indécise qui veut essayer TOUT Zara, et des magasins plus bondés que le périph le vendredi soir, faut le vouloir.

Bon, elle y est tout de même parvenue. Et c’est vrai aussi que je me suis acheté un petit pull, mais c’est uniquement parce que c’était sur mon passage et que je n’avais pas besoin de l’essayer et donc d’affronter la horde de minettes qui avait pris d’assaut les cabines d’essayage. Les pantalons eux, sont restés à leur place. Ce qui tombe plutôt bien, ça m’a évité de déprimer une fois de plus en me lamentant sur ma motivation écrasante pour évacuer les kouign aman de l’été (c’est que c’est tenace, ces choses-là !).

Et bien vous savez quoi ? Cette expérience m’a dégoûtée (momentanément, je vous rassure !) du shopping. Bien sûr, si demain je gagne au loto (ça fait toujours partie de mes bonnes résolutions), je retournerai faire les magasins à Paris, mais uniquement dans les boutiques de luxe. Et pas seulement pour les fringues, mais aussi pour le plaisir d’être considérée comme une princesse, accueillie avec un grand sourire et installée confortablement lorsque je n’essaye pas. Bref, pour, une fois dans ma vie, faire du shopping comme Carrie dans Sex and the city.

Mais, si ça se trouve, je n’aurais ça qu’à New-York. Même plus besoin d’aller à Paris !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Super Croquette 26/09/2007 18:20

Mais il n'y a que les Provinciaux et les banlieusards pour faire leurs courses le samedi après-midi à Paris!

elodie 27/09/2007 10:04

Ah mais moi c'est pas pareil, c'était juste pour vérifier que la cohue parisienne ne me manquait pas. Mais non, c'est bon, ça ne me manque pas DU TOUT !

Ashley 26/09/2007 08:44

Certes certes, tout cela est fort bien, mais ne serais-tu pas en train de passer sous silence la partie festive, dansée et alcoolisée du week end? Tu ne t'en tireras pas comme ça...
Maintenant c'est moi que j'attends mon tour pour aller en vendée, et c'est long

elodie 26/09/2007 17:16

Ah oui, mais ça c'ets aps pareil, c'était en banlieue, ça rentrait pas dans mon billet spécial Paris !