Cache-cache

Publié le par elodie

Cache-Cache.jpgNon je ne suis pas morte, et je n'ai pas non plus décidé de mettre fin à ce blog. J’ai juste un léger problème de temps libre. Les vacances des enfants sont définitivement incompatibles avec mon activité de blogueuse.

 

Premier week-end de vacances, départ en région parisienne chez des amis. Chouette les enfants sont occupés de leur côté et une pause PC n’est pas inenvisageable. Sauf que nos copains cadres sup overbookés et hyper stressés se sont offerts une superbe maison mais ont oublié d’y installer un ordinateur se sont dits que de laisser les ordis au bureau ce n’était pas plus bête. Ce n’est pas grave, cela m’a laissé plus de temps pour faire du shopping avec ma copine.

 

Lundi, pendant que nos amis retrouvent donc le chemin du boulot et par la même occasion leurs ordinateurs préférés, je débarque avec ma smala chez mes beaux-parents. Et là nouveau cauchemar. Mes beaux-parents sont très gentils mais mon beau-père à l’étrange idée de ne pas être encore à la retraite et de se servir de son portable pour son travail. Quant à leur habituel PC, il a subi un sort funeste et je l’ai retrouvé décapité : il n’en reste plus que l’écran.

 

On ne va pas se lamenter, après tout, je vais avoir la chance de voir une blogueuse en vrai et pas n’importe laquelle, mais la reine de la sieste et du gratin de rat, Ashley. Sauf que ma Sauterelle choisit tout juste ce moment là pour me faire poireauter une heure devant chez sa copine, à l’autre bout de Paris et me faire louper la rencontre attendue. J’ai du me contenter de parler à Ashley au téléphone, et accessoirement, de lui poser un lapin après avoir imposé le jour et l’heure de notre RV. Pour ma première rencontre de blog, ça commence fort ! Ma réputation est foutue et je suis morte de honte (Ahsley, j'implore ta miséricorde et te donne RV en janvier, tu auras le choix du jour, du lieu et de l'heure !!!)

 

Mercredi retour à la maison, je crois pouvoir rattraper le temps perdu et, entre deux machines et vidage de sacs, au moins reprendre contact avec la blogosphère. Mais le jour d’Halloween, il est hors de question de faire attendre vampire, diable et autre faucheuse. Maquillages et déguisement ça occupe, je le confirme une fois de plus  (le récupérage de bonbons en faisant le tour des maisons, aussi, mais là, ils se débrouillent, c'est  bien les enfants qui grandissent !)


Jeudi, jour férié, je commence à désespérer. Et je fais bien parce que si je ne veux pas que mon homme me fasse une scène de jalousie à cause de mon PC, j’ai plutôt intérêt à oublier l’idée même d’un mini-billet sur mon blog de plus en plus délaissé.

 

Vendredi, je me transforme en superwoman : boulot, enfants, courses. Mais comment faites-vous les mamans blogueuses qui bossez à plein temps ? Il doit me manquer une case quelque part ou 2 ou 3 heures dans la journée. Ou alors il me faudrait un portable pour écrire depuis n’importe quelle pièce de la maison. Parce que mon bureau-à-moi-rien-qu’à-moi, c’est vraiment chouette, mais pour écrire en regardant la télé avec homme et schtroumpfs, c’est un tout petit peu moins adapté (bon en vrai j'aime beaucoup mon bureau à moi toute seule alors inutile de me suggérer l’idée d’en faire une salle de jeu ou un salon de télé).

 

Samedi virée en famille loin du PC. Toujours pas de billet. J’ai presque pris l’habitude.

 

Le dimanche il y en a qui se reposent. Moi c'est justement le jour que j’ai choisi pour faire deux jobs à la fois : peintre (il faut bien que je les finisse un jour mes fenêtres !) et garde-malade. Petit Dernier a eu la bonne idée d’attraper la varicelle. Chouette, je vais en plus jouer la garde malade toute la semaine. Lui trouve ça plutôt rigolo, surtout l’éosine sur les boutons : « oh maman, je suis une petite coccinelle ! » Côté caractère, ça l’a plutôt métamorphosé en scorpion ou en chien méchant. La semaine s’annonce charmante.

 

Lundi il faut encore terminer le boulot commencé vendredi. Je retrouve donc mon PC mais même en cherchant bien je n’ai pas une minute pour écrire. Je ne trouve même plus le temps d’aller sur les blogs des copines c’est pour dire !

 

Arrive enfin mardi et miracle, les deux grands sont sages, Petit Dernier dort, le travail est plus calme, je vais pouvoir écrire un peu. Je jette un œil rapide à mes blogs favoris et je commence cette note quand j’apprends qu’un petit bonhomme se bat comme il peut dans un service de réanimation à l’autre bout de la France. Là ce n’est plus le temps qui manque mais l’envie qui s’envole. Je ne suis pas un poète maudit : la tristesse ne m’inspire pas. Il me faut attendre de meilleures nouvelles pour me replonger sur mon blog.

 

Comme un fait exprès, elles arrivent quand mes enfants retrouvent le chemin de l’école. L’angoisse est moins fort et mon timing moins serré. Me voilà donc de retour dans la blogosphère. Je n’y croyais plus…

Commenter cet article

isabella 09/11/2007 09:39

Non mais moi je suis d'accord avec toi. Les journées ne sont pas assez longues. Je propose une révolution, moins de boulot, plus de temps libre, plus d'argent. Lol

elodie 10/11/2007 10:14

Oui et des journées de 30 heures aussi, ça serait pas mal !

NatduVénéz 08/11/2007 23:55

Quel planning !!!
C'est terrible, quand je te lis, cela me rappelle une maman à l'entrée de l'école, au retour des vacances : "OUF ! Bah, c'était tant que ça reprenne, je n'en pouvais plus !"...
C'est épuisant les vacances, non ?

elodie 10/11/2007 10:13

L'avantage c'est qu'aujourd'hui j'aime les vanaces, mais j'aime aussi quand elles se terminent ;-)

Ashley 08/11/2007 19:45

Ah mais non mais non ne t'inquiète pas, y a pas de problème, je me faisais une joie de te voir (et de te montrer ma robe-pull toute neuve) mais ça n'est que partie remise.
Bon ben y en au moins une qu'elle est contente que ce soit la rentrée.
Courage et des bisous

elodie 10/11/2007 10:12

Je suis rassurée si tu ne m'en veux pas trop. En janvier ce sera les soldes : tu auras plein de nouvelels robes pulls à me montrer !