Supermarché, super-galère

Publié le par elodie

courses.jpgJe déteste faire les courses. Ce que je ne sais pas encore, c’est ce que je déteste le plus quand je fais les courses. Quand j’ai mes schtroumpfs avec moi (en période de vacances… ou de varicelle) le pire, c’est sans doute de passer mon temps à les rassembler tout en répétant « non, je ne veux pas acheter ça et être la maman la plus cool du monde entier ». Le reste du temps, je n’ai que l’embarras du choix.

 

Je déteste attendre que la mamie qui va bientôt libérer sa place dans le parking range ses sacs tous correctement alignés dans son coffre, cherche sa clé de voiture, ouvre lentement la porte, dépose son sac bien installé sur le siège passager, referme la porte, vérifie que la porte est bien fermée, aille remettre son caddie, rencontre une copine et se tape la discut… après je ne sais plus, en général je craque même avant et pars à la recherche d’une autre place.

 

Je déteste tenter de mettre mon jeton dans un caddie cassé, forcer, tirer, renoncer et en choisir un autre finalement. Celui qui roule de travers avec un bruit de vieille portière rouillée.

 

Je déteste avoir préparé une liste longue comme le bras, de façon quasi professionnelle selon l’ordre d’apparition des rayons, et l’oublier à la maison. Ou, variante, l’avoir dans mon sac où elle cohabite avec la liste de la dernière fois et celle de l’avant dernière fois ce qui rend bien plus problématique le remplissage du caddie. Ou autre variante, la trouver, la tenir dans ma main 30 secondes, puis la déposer dans un endroit improbable dès que j’attrape un produit dans un rayon.

 

Je déteste quand le produit qui m’intéresse est justement celui qui est tout en haut du rayon, là où j’arrive à peine à l’effleurer de mes doigts mais pas à l’attraper vraiment. Je déteste aussi quand dans ces cas là il n’y a que des petites vieilles dames charmantes et minuscules, qui ne peuvent vraiment pas m’aider à moins que je ne me décide à piquer leur canne pour rapprocher le produit trop haut (mais non je ne  le fais pas, je ne suis pas un monstre !). Ou (pire ?) quand il y a justement une jeune femme ravissante avec des jambes deux fois plus longues que les miennes, qui me dépasse donc d’une bonne tête et qui donc, elle,  peut aisément me rendre ce service, et qui en plus le fait avec le sourire. C’est fou comme la gentillesse de certaines peut finalement me déprimer parfois.

 

Je déteste quand il n’y a rupture de stock juste sur l’ingrédient indispensable au plat que justement j’avais prévu de faire le soir même. Ou quand tous les paquets des 8 ou 16 yaourts que j’achète systématiquement affichent une date de péremption pour le lendemain.

 

Je déteste choisir une caisse, parce que je sais que je vais systématiquement faire LE mauvais choix et m’embarquer dans la caisse qui va bloquer, celle où les gens qui me précèdent voudront forcément faire l’appoint au cent près, celle où la caissière va devoir faire ses comptes ou passer le relais à une autre collègue, celle où la dame devant moi va avoir oublier de peser ses 3 tomates, pendant qu’à côté je vais regarder, agacée, les files d’attente se réduire à vitesse grand V.

 

Je déteste aussi être justement celle qui est cause de ce ralentissement. Comme hier quand Petit Dernier m’a gentiment aidé à fracasser le pot de cornichons taille maxi contre la caisse et accessoirement à faire subir un lavage au vinaigre à mon sac à mains. Ou quand j’ai attrapé un sac que la vendeuse du rayon poisson avait mal scellé et que je me suis retrouvée à ramasser à mains nues 1 kilo de crevettes éparpillées sur mon caddie.

 

Rassurez-moi, il n'y a pas qu'à moi que tout ça arrive  ?

Publié dans Ma p'tite vie de fille

Commenter cet article

freesia 15/11/2007 11:07

euh... finalement mon parrainnage pourrait t'aider plus que je ne le croyais ;-)
biz

elodie 15/11/2007 14:10

On ne sait jamais, je suis peut-être capable de faire des dégâts même en passant par un supermarché sur internet...

ju 13/11/2007 09:40

t'as raison... mais j'ai quand même eu droit au nettoyage de ma poulette (le jus dans les cheveux ça colle) qui depuis a un peu de mal à avaler le jus de fruit du matin.

elodie 13/11/2007 13:49

Ah, quand même, jusque dans les cheveux ! Là je dis respect et je m'incline très bas.

ju 12/11/2007 18:00

Mon Dieu, je découvre ton blog, et en même temps je me découvre un clone. J’ai moi aussi un sainte horreur des courses (au siouper marché, parce que dans les boutiques de filles, c'est une autre histoire). Et la dernière fois (soit il y a trois jours), ben j'ai eu droit au pack de jus d'orange qui explose sur mon jean et sur ma fille (pov' enfant)....l'horreur totale.

elodie 12/11/2007 18:19

Bienvenue clone alors ! Le jus d'orange, c'était effectivement très fort, mais tu peux te dire que tu as au moins évité la même explosion dnas ta cuisine : tu aurais eu droit au nettoyage en plus, et le nettoyage du jus d'orange partout, c'est pas rigolo du tout !

NatduVénéz 12/11/2007 15:25

Bon, bah, là désolée, je ne te suis pas...
Quand j'étais en France, je faisais systématiquement les courses le soir après 20h, comme ca, pas de problème de place, de queue à la caisse...
Et j'aimais bien me promener dans les rayons, voir les nouveautés, etc...
Mais je n'y suis jamais allée avec mon fils, c'est plus simple !
Bref, les courses ne sont pas un problème pour moi, en général ; ce qui fait le plus grand plaisir de mon Brad !
Mais je compatis et je penserai à toi la prochaine fois que j'irai au supermarché...

elodie 12/11/2007 18:09

Dommage, tu es un peu loin pour que je t'envoie faire la corvée courses à ma place !

Sophie 11/11/2007 21:20

Moi je ne fais aps les courses ou si peu et je ne dépasse pas le panier sinon le pousser de caddie me rend complètement dingue.
Si un jour le coup des crevettes ou des cornichons m'arrive, c'est simple, je meurs de honte!

elodie 12/11/2007 11:53

C'est juste une question d'habitude !