Devoirs de vacances

Publié le par elodie

J’ai toujours pensé que les cahiers de vacances ne servaient à rien.

 

Comme toute mère en quête de perfection, il m’est bien sûr arrivé d’en acheter, persuadée que mes enfants parfaits allaient s’y plonger avec délectation, sous mon regard bienveillant de mère parfaite. Et à chaque fois, j’ai été – comment dire ? – déçue. Dans le meilleur des cas, le cahier était vaguement gribouillé ça et là, surtout aux endroits préférés de mes enfants : les pages lectures, jeux ou dessins. J’ai bien dû réussir à leur faire terminer au moins une fois deux séquences entières.

 

Mais malgré ces mémorables victoires j’ai vite compris que la catégorie mère parfaite dotée d’enfants parfaits étaient bien trop éloignée de moi pour que je m’en approche un jour et j’ai préféré renoncer.

 

Jusqu’à cette année.

 

Non, je vous rassure, je ne vise plus la perfection. Mais il y a des moments où on ne voit plus que les cahiers de vacances comme solution pour aider un enfant Terrible à rattraper une année de lectures de BD en classe, petits gribouillages sur les cahiers, rêvasseries intenses et autres activités aussi passionnantes mais pas toujours du goût de la maîtresse.  J’ai donc sévi et transformé le sacro-saint « les vacances, c’est fait pour se reposer et pas pour réviser » en «  les vacances, c’est fait pour se reposer quand on travaillé pendant l’année ».

 

Comme justement j’ai bien compris que je n’étais qu’un mère pleine de défauts, dotée d’enfants aussi imparfaits qu’elle, je sais que je me prépare des moments à peu près aussi amusants qu’un passage aux jeux du crique avec gladiateurs et lions affamés (en tant qu’actrice, pas en tant que comme spectatrice, bien évidemment ). D’ailleurs, j’ai déjà entamé mon long supplice estival. Avec, face à moi la panoplie complète : pleurs, supplications, colère, chantage, psychodrame, etc, etc. Je me dis qu’en cas d’échec absolu, mon Terrible sera au moins prêt pour le cours Florent.

 

Mais si mon histoire de cahier de vacances s’arrêtait là, elle serait plutôt banale. Or, après la version drame réaliste, j’ai eu droit à la facette science fiction, avec dans le rôle principal Petit Dernier.

 

Oui, Petit dernier qui du haut de ses 4 ans et demi réclame depuis longtemps des devoirs. Pire, il ne se contente pas des vagues carnets de jeux, beaucoup trop ludiques à son goût : trop de coloriages, pas assez de vrai travail. Ni de mes exercices improvisés, ni des questions des Incollables, ni de jouer à la maîtresse avec sa grande sœur, pourtant sadique à souhait.

 

On a donc commencé l’apprentissage de la lecture avec une vraie méthode de grand. Mais ce qui lui plaît vraiment à cet enfant, ce sont… les maths. Je me demande à quoi je pensais le jour où je l’ai fabriqué celui-ci, mais je ne devais pas être dans un état normal. Parce que oui, j’ai un fils, un être né de ma chair, qui considère les maths comme un jeu.

 

Face à un cas pathologique comme celui-ci, j’ai vite compris que je n’allais pas me faire avoir une fois de plus avec le cahier de vacances « Je prépare mon entrée en Grande section ». J’ai donc investi carrément dans le fichier de maths pour CP. Picbille pour les intimes. Depuis samedi dernier, Petit Dernier guette donc l’arrivée du facteur qui apportera le fameux Picbille et lui permettra de faire enfin des devoirs.

 

C’est ce qui explique que hier, j’ai eu droit à une scène plutôt irréaliste, qui dépasse même les capacités imaginatives de Spielberg et de JK Rowling réunies. Alors même que je m’efforçais une nouvelle fois de faire trimer mon Terrible sur son « monstrueux cahier de vacances trop nul qui lui gâche ses vacances et sa vie au minimum », Petit Dernier a déboulé un sourire jusqu’aux oreilles en hurlant « maman, maman, j’ai reçu mon Picbille, youpi, youpi, les devoirs, les devoirs ».

 

Tout juste s’il n’a pas pleuré de joie en remerciant le père Noël, sous le regard incrédule du Terrible. Que je n’irai pas contredire dans sa conclusion « Mon frère est un extra-terrestre ! »

Commenter cet article

La Sauterelle 31/08/2008 22:09

Merci de me traiter de sadique et il faut dire que c'est lui qui réclame "la maitresse " : )

elodie 03/09/2008 09:30


Vous faites un parfait duo alors : toi la sadique, lui le maso


Nat 22/08/2008 12:41

Bon, bah, bon courage avec les devoirs de vacances...
Nous, on a fini "notre" cahier de vacances... Youpi ! Et bonne rentrée !

elodie 03/09/2008 09:29


C'est à toi qu'il faut souhaiter uen bonne rentrée, ça va te changer


lacroquette 19/08/2008 09:15

Sinon tu as pensé à la reconversion ? Création de devoirs de vacances, guide des écoles en milieu rural ?

elodie 03/09/2008 09:28


Pour le guide des écoles justement j'y travaille...


Super Croquette 05/08/2008 03:11

Vous êtes tous de grands malades dans cette famille! Il faut songer à consulter un docteur :)
Heureuse de te relire même en plein jet lag!

elodie 03/09/2008 09:27


ah non, moi je ne suis pas malade !


Fille de Rollon 20/07/2008 18:23

Ah, ah, trop drôle! J'ai les mêmes à la maison! Pour te dire, cette année, mon petit dernier à moi, Grande section de Maternelle, a expliqué à la maîtresse incrédule de 1003 moins 5 faisait 998! Attends toi à quelques réjouissances!

elodie 03/09/2008 09:31


dans mes bras !!