Les lois de la génétique

Publié le par elodie

Mon Petit Dernier est un génie des maths.

 

Attention, cette phrase est à lire avec le ton approprié. Non pas celui de la fierté maternelle face aux capacités extraordinaires de sa descendance, ton qui conduirait à lire ces mots de la façon suivante : « mon PETIT DERNIER est un GENIE des maths". Non, je vous garantie que là, ce n’est pas la fierté qui parle en moi.

 

Le ton qui convient pour bien réaliser l’ampleur des implications et des sous-entendus de cette simple affirmation, c’est uniquement celui de la surprise totale : « MON petit dernier est un génie des MATHS ».

 

On se demande où sont passés mes gènes dans l’histoire, tellement la contradiction est évidente. Je ne suis pas une totale nullité en maths, ma vraie tare à moi, c’est la physique. Mais de là à être capable de fabriquer un génie, il y a carrément un fossé qui prouve bien qu’il a fallu d’autres gènes que les miens pour y parvenir.

 

On ne va pas non plus accuser le facteur, le responsable je le connais. Ça m’apprendra à épouser un homme capable de regarder les Universités du savoir les nuits d’insomnie (catégorie physique, c'est plus rigolo), fils de polytechnicien, qui plus est !

 

Malgré tout, je ne vais nier que par d’autres côtés, mon Petit Dernier a récupéré de mes gènes également. On peut même observer que lorsque les gènes paternels et les gènes maternels sont opposés directement en un combat singulier, ce ne sont pas toujours les forts en maths qui gagnent. Je peux donc en déduire SCIENTIFIQUEMENT que la bosse des maths est incapable de lutter face au chromosome du bordel.

 

La preuve ? Cette réflexion de petit dernier, déclarant, très fier de lui : « j’ai presque tout rangé ma chambre. Il ne reste plus que deux moitiés ! ». Il n’y a pas à dire, dans les moments importants, l’algèbre est oublié au profit d’autres priorités.

 

Alors qu’on arrête de me bassiner avec la suprématie des maths !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

cécile 14/05/2009 21:38

En tous cas après avoir vu la dernière photo du " terrible" il est évident que son père ne peut pas non plus nier ses gènes!

elodie 18/05/2009 19:10


Oui, il est très doué pour le clônage !


freesia 12/05/2009 19:40

dis-lui que tu lui donneras les deux moitiés de son argent de poche quand tu auras tout rangé ton sac à main...
biz

elodie 12/05/2009 20:14


Je ne suis même pas sûre d'avoir terminé quand il auar l'âge d'vaoir de l'argent de poche...


victoire 12/05/2009 15:05

oui ben le mien si il savait parler il m'aurait dit " maman j'ai rangé toute ma chambre et en plus j'ai fait la poussière !" question génétique aussi ...

elodie 12/05/2009 20:15


Mais dis-moi où sont allés se nicher nos gènes communs ?