A la découverte de la nature

Publié le par elodie

La scène se passe

dans la voiture,

sur le trajet

de l’école.

 

 


 

- Moi, l’air joyeux : « oh regardez dans le champ les enfants, un poney ! Qu’il est mignon… »

- Les enfants, l’air indifférent « ah oui…. »

 

- Moi, l’air émerveillé « oh le petit lapin, là, vous le voyez, il est en train de se cacher »

- Les enfants, l’air endormi « où ça ? ah non il est plus là…»

 

- Moi, l’air attendri « oh comme il est petit cet agneau, c’est pas mignon un si petit mouton avec sa maman mouton ? »

- Les enfants, l’air blasé « ben oui, maman, c’est un bébé mouton »

 

- Moi, l’air agacé « mais elles vont se pousser les poules du voisin, je vais finir par les écraser un jour »

- Les enfants, l’air détaché : « ah bon ? »

 

Silence.

 

Puis soudain, un cri d’excitation : « Maman, maman regarde… »

- Moi, soulagée (mes enfants ne sont pas d’affreux insensibles, je devais juste leur laisser le temps de se réveiller, d’admirer par eux-mêmes la beauté de la nature au printemps) : « Qu’est ce que vous avez vu, mes chéris ? »

- Les enfants, tout à la fois fascinés et enthousiastes : « un pigeon ! »

Commenter cet article

Cécile 30/05/2009 14:44

Il sont simplement en manque de pigeon citadin!

elodie 08/06/2009 16:18


Il faudrait que je les emmène au salon de l'industrie


Ashley 29/05/2009 17:26

Oui mais bon faut les comprendre, avec toutes les bêtes que vous avez DANS la maison, tapues et cie, ils sont blasés, forcément

elodie 08/06/2009 16:07


Tu as raison, c'est encore la faute de Bob !


freesia 29/05/2009 09:49

tes loulous n'étaient pas en train de le viser avec leur pistolet à eau??

elodie 08/06/2009 16:09


S'ils vuelent viser un pigeon avec, ça ne me gêne pas, mais qu'il le fassent depuis le jradin, pas depuis la voiture. Ou alors ils n'ont pas intérêt à se tromper de cible et à m'atteindre pendant
que je conduis?