A chacun son courrier

Publié le par elodie

Je ne sais pas si vous avez remarqué mais les enfants et les adultes ont des réactions complètement opposées  vis-à-vis de leur courrier. Mes schtroumpfs à moi (et d’après ce que j’ai compris, ils ne sont pas des cas isolés) sautent de joie quand ils reçoivent  une lettre à leur nom. Nous beaucoup moins.

 

Pour être franche, ce serait plutôt l’inverse. Au mieux la carte postale de vacances nous fait sourire, le faire part nous annonce une bonne nouvelle, mais ça doit faire 25 ans que je n’ai pas reçu une longue lettre d’une amie qui me raconte sa vie. Au quotidien mon courrier c’est plutôt factures, papiers administratifs et autres réjouissances du même style. Tout à fait le genre de choses qui ne me tirent pas le moindre commencement d’ébauche de sourire.

 

C’est sans doute ce qui explique que je ne sois pas très pressée de découvrir ce que m’apporte mon facteur tous les jours. Et que je laisse bien volontiers mes garçons se battre pour avoir l’immense bonheur d’aller chercher le courrier. Ce n’est pas plus mal parce qu’il fallait compter sur moi pour courir avec joie et entrain jusqu’à ma boite à lettres, ça n’avancerait pas le règlement de mes factures. Déjà, j’ai du mal à envoyer mon courrier, alors le récupérer, je n’en parle même pas.

 

Ce sont donc mes fils qui ont officiellement en charge la distribution du courrier, et depuis que mon Terrible a des horaires (atroces selon lui) de collégien, Petit dernier a récupéré l’essentiel de cette charge honorifique.

 

Hier, c’est donc Petit Dernier qui m’a une nouvelle fois démontré  à quel point l’âge modifiait profondément notre vision du monde, lorsqu’après son retour de la boite à lettres, il m’a annoncé fièrement, une immense sourire aux lèvres : « Maman, j’ai une  bonne nouvelle ». Mais la devinette était bien trop compliquée pour moi puisque il ne s’agissait ni d’une carte d’anniversaire en retard, ni de l’arrivée de son J’aime lire, ni d’une lettre pour ses frère et sœur.

 

Non, dans sa main, il n’y avait qu’une jolie enveloppe pour nous, adultes. Une jolie enveloppe ornée d’une Marianne en haut à gauche (à la réflexion je me demande si ce n’est pas ce qui lui a plu) et envoyé par le Ministère du budget. Tout à fait le genre d’enveloppes qui poussent comme des champignons à l’automne. Sauf que là, comble du bonheur et de la bonne nouvelle, il s’agissait un nouvel impôt à payer auquel je ne m’attendais même pas.

 

A quand la prochaine grève de la poste que je fasse enfin une pause avec les « bonnes nouvelles » ?

Commenter cet article

freesia 13/10/2009 14:35


ça, c'est pour te conditionner ! il te prépare aux futures "bonnes nouvelles" à t'annoncer du genre bataille à la récré, nan?
;-)
biz