Comme un poisson dans l’eau (épisode 1)

Publié le par elodie

J’ai cédé. Et comme à chaque fois que je cède à une demande des enfants, j’ai fini par le regretter.

 

Cette fois, la demande avait pourtant été pesée, examinée, corrigée, représentée, réexaminée. Le pour et le contre avait été largement mesuré, les arguments longuement débattus. Pour un peu, on se serait cru devant un enjeu aussi énorme que la réforme du système de santé américain.

 

Sauf que le sujet concerné n’étaient pas le bien être de millions d’Américains mais la possibilité (presque aussi essentielle apparemment) pour mes schtroumpfs d’avoir un « petit animal de compagnie » comme le dit Petit Dernier.

 

Ils m’ont bien fait comprendre que les animaux des jardins ça n’était pas du tout pareil, que les écureuils ne se laissaient pas approcher, que Bob ne montrait plus le bout de son museau et que câliner son propre animal ça n’avait rien à voir. Je veux bien, mais va expliquer ça aux allergènes familiaux ! La condition a donc vite été posée : pas de poils ! Le choix qui en découle était plutôt limité et plus encore quand on y regarde de plus près.

 

Un chat sans poils ? Quelle horreur !

 

Un oiseau ? Il y en a plein les arbres du jardin et je ne me suis pas remise de la chanson de Pierre Perret de mon enfance, hors de quetsion donc d'avoir chez moi "un petit oiseau prisonnier" !.

 

Une tortue ? Malheureusement, j’ai découvert que Caroline, la tortue de ma Mamie, la toute bête tortue terrestre, était entre temps devenue un animal protégé et interdit à la vente !

 

Je passerai rapidement sur l’option serpent-araignée-varan que personne heureusement n’a eu l’idée d’avancer.

 

Ce qui nous laissait le poisson rouge.

 

A suivre...

Commenter cet article

lacroquette 20/01/2010 10:05


Depuis le temps... j'espère que tu as nourri le poisson rouge ;)


lacroquette 21/11/2009 21:46


J'ai souvenir d'un matin où mes poissons avaient donné naissance à plein de petits poissinoux. Et deux jours après d'avoir découvert que papa et maman avaient bouffé tous les bébés. Puis la tortue
Sophie est morte d'une overdose de salade, le chien a du être piqué, le lapin mort écrasé...
Finalement vous vous en sortez plutôt bien.


ninie 18/11/2009 12:46


J'ai fini par m'y faire. Quant à l'entretien, on partage.


elodie 19/11/2009 12:29


Tu sais, je dis ça, mais j'étais très heureuse d'avoir un chat avant. Dommage que ma Sauterelle y soit allergique !


Ninie 18/11/2009 09:52


C'est marrant ça, moi aussi, il y a des années, j'ai eu une tortue appelée Caroline.

On a eu ce dilemne de la bestiole cet été chez nous. Minouchette a tout envisagé: le chien (non), le rat (!!!!), le chat ... Finalement, j'ai fini par valider l'idée du cochon d'inde. C'est un
moindre mal. Ca vit 5 ans au maximum. Hum...


elodie 18/11/2009 10:32


Ah oui, mais non, je sais trop bien qui aurait du changer la cage. Et rechercher à 4 pattes la bestiole échappée de sa cage (maman, je l'ai juste sortie pour lui faire un câlin) dans toute la
maison. Alors le risque d'allergie pour cause de poils a parfois du bon... Bon courage avec le cochon d'inde de ta Minouchette alors ;-)


freesia 17/11/2009 16:31


sais-tu que certains s'en débarrassent en une semaine : par suralimentation ! chaque chérubin tenant absolument à nourrir son protégé... hihihi
il y en a qui durent aussi... longtemps, longtemps. Même lorsqu'ils ne sont plus nourris... cf mon bubulle.
au fait quel est le doux nom de ce truc rouge?
des bises


elodie 18/11/2009 10:27


Le nôtre aussi est un Bubulle. Mais il n'a pas eu la même chance que le tien apparemment. Je ne suis pas plus douée pour la pisciculture que pour le jardinage... bisous