La famille s’agrandit

Publié le par elodie

ane.JPGJe ne parle pas de bébé, non merci sans façons ! La Sauterelle étant une parfaite ado (plus qu’une ado parfaite !) Le Terrible toujours aussi terrible et Petit Dernier se trouvant très à l’aise dans un rôle de petit roi, il est hors de question d’envisager le début d’une ébauche de possibilité d’un quatrième. Et de façon catégoriquement définitive.

 

Non, je vous voulais plutôt vous annoncer que nous avons deux nouveaux animaux de compagnie.

 

Je vous parlé suffisamment souvent de Bob pour que vous sachiez que j’ai tout fait pour m’en faire un copain. Mais une taupe, ça n’a pas tellement d’avantages comme animal de compagnie. D’abord on ne la voit pas souvent. J’ai du croiser Bob 3 fois ces deux dernières années et encore la dernière fois, c’était pour son enterrement. Alors forcément, ce n’est pas facile de s’attacher.

 

Ensuite la taupe est aveugle et doté d’un cerveau que, sans être spécialiste, ni vouloir jouer les mauvaises langues, je qualifierai de limité. Ça ne fait pas non plus de tour, ça ne prend pas des poses craquantes, ça ne se laisse pas caresser, ça ne rapporte pas la balle quand on la lui lance, non, vraiment, on peut se faire beaucoup d’idées sur la taupe comme nouvel animal de compagnie, mais je vous assure que c’est un concept qui n’a pas d’avenir.

 

Sans compter que si ça ne coûte pas cher à nourrir, ça fait encore plus de dégâts dans un jardin  qu’un chiot de trois mois qu’on laisse sans surveillance pendant 12 heures !

 

On a donc pensé plus grand et plus utile en même temps. Plutôt qu’une bestiole qui massacre notre pelouse, nous en avons choisit deux qui la tondent. L’idée de départ n’est pas mauvaise et pour le moment je suis plutôt ravie de nos deux ânes.

 

Surtout que mieux que l’adoption plénière, nous avons trouvé le compromis idéal : nous ne les avons qu’en pension, leur propriétaire habitant juste à côté se chargeant de l’intendance, des frais de vétérinaires éventuels, de s’en occuper lorsque nous partons en vacances et même de leur apporter à boire. Nous, nous ne sommes là que pour caresser, câliner, regarder et les laisser profiter de l’herbe toute fraîche, des superbes chardons et des fleurs de trèfles délicieuses. Et le retour sur l’investissement est tout à fait intéressant : au bout de trois jours, ils commencent à répondre quand on les appellent et adorent se faire gratouiller l’encolure.

 

Je crois que pour une fois, on a trouvé un animal de compagnie à notre portée !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lacroquette 11/07/2010 11:50


Elles étaient trop belles vos filles !


lacroquette 28/05/2010 22:01


Ca commence comme ça et ça fini en plénière.... j'ai hâte de voir la bête avec ma Marguerite à moi.


elodie 29/05/2010 09:45



Vu la vitesse à laquelle ils dévorent mon champ, j'ai bien peur qu'ils ne partent plus tôt que prévu. J'espère qu'ils resteront assez pour que vous les voyiez !



freesia 27/05/2010 12:43


effectivement le compromis est idéal !
font-ils souvent hi han?
biz


elodie 29/05/2010 09:43



Même pas ! Ils (ou plutôt elles, car ce sont deux filles), sont super sages. Que des avanatges je te dis !