C'est la rentrée !

Publié le par elodie

rentree.jpgJ'ai longtemps cru qu'une fois passé le temps de l'école, on en avait fini avec la rentrée des classes. Encore une fois, j'étais complètement à côté de la plaque, parce qu'avec 3 enfants, j'ai droit à 3 rentrées des classes chaque année.


Je vous passe les épisodes de pré-rentrée avec visite des supermarchés ou des papeteries listes à la main, parce que cette fois, je m'en suis plutôt bien sortie. Dans un moment de folie organisatrice aussi inattendue que passagère, je m'y suis prise avant de partir en vacances (incroyable, non ?) je n'ai pas oublié les listes à la maison (miracle !), j'ai emmené ma sauterelle et mon terrible dans une grande papeterie pour qu'ils choisissent ce qu'il est absolument impossible de laisser au libre arbitre des vendeurs (comme le cartable le sac à dos, l'agenda, le stylo à encre noir avec des têtes de mort pour l'un, mauve avec des dauphins pour l'autre, et la couleur du classeur) et j'ai laissé la liste à la gentille dame du magasin pour qu'elle complète, avec livraison à domicile. Et tout a presque fonctionné comme prévu, sauf que je n'étais pas livrée samedi à 16h, pour la rentrée de ce matin. Mais ce n'est qu'un détail qui ne m'a rien coûté d'autre que quelques coups de fils au magasin et une tonne de patience pour expliquer aux enfants que non ce n'était pas dramatique, que oui, le monsieur s'excusait de l'oubli et m'avait promis qu'il passerait en fin de journée, et que dimanche il serait bien sûr encore temps de préparer le cartable le sac à dos.


Ce matin, j'ai donc fait deux rentrées. J'ai particulièrement savouré celle de mon Terrible, puisque c'est le seul jour de l'année où il se réveille avec le sourire (en dehors du week-end bien sûr), où il se prépare avec le sourire (et sans que je sois obligée de le lui demander 18 fois) et où il va à l'école avec le sourire. Généralement, ça ne dure pas plus qu'une matinée, parce que ce soir je vais avoir droit à « je ne suis plus dans la classe de Machin, c'est nul » et « on a déjà des devoirs, c'est pas juste ». Raison de plus pour profiter du matin de la rentrée.


Pour le Petit Dernier, c'est un peu l'inverse. Cela fait une semaine que je me vois forcée de lui expliquer que « mais non mon chéri, on ne va pas encore à l'école aujourd'hui », phrase accueillie tous les matins par la même mine déconfite. J'étais donc assurée d'avoir droit à un grand sourire au réveil, et ça n'a pas loupé. Mais arrivé à l'école, où je l'imaginais fier comme Artaban de ne plus être un misérable Petit mais d'atteindre le titre envié de Moyen, j'ai senti sa petite main serrer la mienne très fort. Même sans changer de lieu ni de maîtresse (vive les classes à double niveau), il a du se faire à d'immenses bouleversements ! Non seulement il n'était plus chez les rouges, mais son porte-manteau n'était plus celui de l'année dernière. Et je vous passe la nouvelle coiffure de l'aide maternelle. J'ai bien cru qu'il n'allait plus me laisser partir, lui qui toute l'année dernière me virait gentiment de sa classe dès qu'on y avait mis les pieds « Allez maman, bonne journée maman ». Mais les jeux, eux, n'ayant pas bougé de place, il a fini par retrouver ses marques et par lâcher ma main. Et dès ce soir, mon habituelle question « alors mon chéri, ça c'est bien passé à l'école aujourd'hui ? » sera sans doute suivie de l'inévitable mais laconique réponse « Oui ! ».


Voilà, le plus dur est fait. Il ne me reste plus que la rentrée de ma sauterelle, dans une semaine, et surtout, surtout, les incontournables devoirs de rentrée des parents (ou plutôt des mamans pour 99% des familles) : remplissages de fiches en tout genre et recouvrage de livres et cahiers. Beurk, je hais la rentrée !


Commenter cet article

Super Croquette 28/08/2007 12:12

Il sera bien tant de savourer les affres des copines retardataires quand elles feront leur première rentrée à l'âge où les tiens rentreront tous seuls !
Ceci étant j'attaque mon quatrième mois de vacances et c'est un bienfait puisqu'il va me conduire jusqu'à toi. Alors ne rale pas !

elodie 28/08/2007 12:52

Tu sais, il m'en reste encore quelques une de rentrées, même au collège, il faut la participation des parents pour les fiches à remplir et même les livres à couvrir (ben oui, ça grandit vite, mais ça ne se dégourdit pas toujours très vite). Quant à la longueur de tes vacances, je m'abstiendrai de tout commentaire, mais c'est uniquement pour te remercier de venir te perdre dans ma cambrousse ;-)

Londoncam 28/08/2007 11:28

Rentree? Ke rentree? A pas rentree!
Plus serieusement, n'etant plus etudiante, mais etant encore celibataire et sans enfants, je ne vis pas la rentree des classes a l'heure actuelle... Mais tout ca me rappelle des souvenirs !

elodie 28/08/2007 12:49

Profite, profite, ça reviendra bien un jour. Mais c'est vrai que les jours de rentrée, ça laisse des souvenirs....

NatduVénéz 27/08/2007 23:12

Bon, pour nous c'est dans une semaine... T'as raison, va falloir que je fasse les acahats ; même s'il n'y en a qu'un, il faut y aller !
Allez, courage pour les fiches !

elodie 28/08/2007 10:44

Oui mais toi, même quand tu reprends, tu continues à faire dans l'exotisme, c'est pas juste ! Contente de te revoir dans la blogosphère !

Denis 27/08/2007 22:47

Purée ! La rentrée dans une semaine...
Et la reprise du boulot le même jour, et je n'ai pas fini les achats. Un en 6ème, un en cm2 et la cavalcade du midi pour les récupérer.
Et je ne pensais plus au recouvrage des livres !
Sapristi ! C'est décidé, on repart en vacances...

elodie 28/08/2007 10:43

Ah oui, rien de tel pour avoir envie de repartir que de penser à la rentrée ! Profite de ces derniers jours de vacances, il sera toujours temps de penser à la rentrée lundi !

Ashley 27/08/2007 20:11

Je ne me sens pas DU TOUT concernée, je commence mes vacances moi.
Mais j'aimais bien la rentrée, les nouvelles affaires, retrouver les copines, tout ça c'était bieeeeeen.

elodie 28/08/2007 10:41

Mais arrête de remuer le couteau dans la plaie, avec tes vacances. Je savais que tu me ferais envie, à les prendre après tout le monde !