Bon bout d'an !

Publié le par elodie

gui.jpgOuf, je suis encore dans les temps ! Parce que chez moi, il y a une tradition le 31 décembre, tradition que je n’aime pas louper. Pour bien la comprendre il faut savoir deux choses.

 

La première, c’est que je déteste le réveillon du 31 décembre, et qu’il ne faut pas compter sur moi pour sortir ce soir là les paillettes, les  cotillons et me dandiner sur la danse des canards (bon, je reconnais, je suis de mauvaise foi, on peut danser sur des musiques pas ringardes du tout, mais ce soir là, je n’aime pas).

 

Longtemps nous avons passé des réveillons avec nos clones : des amis que nous appréciions déjà toute l’année, mais qui pour ce soir-là  cumulaient tous les atouts : le goût du champagne et de la bonne bouffe, l’envie de ne surtout pas faire une grosse fête, des enfants du même âge que les nôtres et comble du bon goût et de l’intelligence, la proximité, une trentaine de mètres séparant nos deux maison. Leur seul défaut : ils n’ont pas eu l’idée de déménager en même temps que nous et les 30 mètres sont devenus 900 km.

 

C’est pourquoi ce soir le réveillon sera encore plus extravagant. A l’heure qu’il est foie gras et saumon sont au frigo, et notre principale hésitation concerne le choix du jeu et du programme télé pour ce soir : « la bonne paye » et ET ou devine tête et Stuart Little ? En revanche, les coupes risquent d’être remplies de champomy plutôt que de champagne, mon mari travaillant ce soir, je ne me vois ni saouler mes enfants, ni me siffler seule une bouteille. Allez, soyons fous, si ça se trouve, j’ouvrirai du perrier rien que pour moi !

 

Mais si malgré tout je tiens à une certaine tradition c’est parce que je suis Marseillaise. Et Marseille ce n’est pas seulement le pastis, la pétanque, le Vélodrome, et le mistral. Ce n’est même pas plus l’image branchouille acquise par cette ville longtemps honnie par les parisiens. Marseille c’est un langage, et pas seulement un accent. Il faut être Marseillais ou y avoir vécu longtemps pour apprécier à sa valeur la tenue complète d’une cagole, savoir passer la pièce sur les mallons, faire un gâté et manger un sandwhich tournedos-frites !


Or, à Marseille, on ne se contente pas de se souhaiter une bonne année. Et surtout, surtout, il est hors de question de le faire avant l’heure, superstition oblige. Alors en attendant le 1er janvier, on se quitte en se souhaitant un « bon bout d’an » (Ce qui laisse tout non marseillais pantois, se creusant la cervelle pour savoir quelle étrange raison peut vous pousser à lui souhaiter un « bon boudin »).

 

Tradition oblige, je vous dis donc à l’année prochaine et « bon bout d’an » !

Publié dans Ma p'tite vie de fille

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ju 04/01/2008 09:53

bon boudin alors....
j'aime bien ca change du sempiternel "bonne année".

elodie 04/01/2008 18:55

L'un n'empêche pas l'autre : le bon bout d'an c'est jusqu'au 31 minuit, après on passe à bonne année. Alors bonne année à toi !

freesia 02/01/2008 20:05

bonéné 2008 ! on fait péter le Perrier ensemble au prochain réveillon?
big biz
signé la voisine de 30 km

elodie 04/01/2008 18:54

On pourrait même passer au champagne pour l'occasion, soyons fous  ! Belle année à vous 5 et gros bisous en attendant la prochaine visite de voisinage.

sylvie 02/01/2008 18:45

Heureusement qu'il n'y avait que 30m...

elodie 04/01/2008 18:53

Dis tout de suite qu'on abusait du champagne ! ce n'est pas du tout notre genre...

Super Croquette 01/01/2008 21:11

Je vous souhaite une merveilleuse, drôle et tendre année Elodie à tous les cinq et Bob et les écureuils...

elodie 04/01/2008 18:51

Merci pour nous et pour les écureuils, pour Bob, en revanche, tu aurais pu t'en passer, il risque d'en abuser ! Bonne année à toi et à ton bestiaire

SabineL 01/01/2008 13:32

Hi hi ! Je dois être Marseillaise sans le savoir :-D ! Car comme toi je n'ai jamais aimé souhaité une bonne année aux gens avant l'heure :p ! Mais je connais grâce à toi et Christiane l'expression "Bon bout d'an" que je me fais une joie d'utiliser depuis quelques années, laissant mes interlocuteurs perplexes...
Bonne année à toi mon Elo !

elodie 04/01/2008 18:50

Merci sabine ! pour toitce sera forcément une grande année, j'espère qu'elle te réservera bien de jolies suprises en plus de celle déjà attendue.