La Famille Lament, de Georges Hagen

Publié le par elodie

lament.jpgUn des vrais plaisirs de lecteur consiste à avoir le sentiment de découvrir un nouvel auteur, un de ceux dont on va guetter les prochains romans. Et c'est exactement ce que l'ont ressent à la lecture de La Famille Lament.

Dans les années 50, en Rhodésie, Julia et Howard Lament repartent de la maternité non pas avec leur premier bébé, mort à la suite d'un concours de circonstances rocambolesques mais avec un autre nourrisson devenu orphelin. Cet événement sera l'élément fondateur de la famille, qui s'agrandit un peu plus tard et suit son destin, de voyage en voyage, d'Afrique aux Emirats arabes, d'Angleterre aux New Jersey. D'étape en étape, les Lament reste toujours des étrangers, alors qu'ils rêvent d'un monde pus tolérant dans lequel Howard Lament, ingénieur inventif, trouverait sa place et les gens vivraient sans préjugés.Ce roman foisonnant si typiquement anglo-saxon, qui rappelle à la fois John irving et William Boyd - rien que ça ! - mélange humour et émotion à travers les aventures de cette famille hors normes.

Publié dans Comme un roman

Commenter cet article