Nos amies les bêtes

Publié le par elodie

taupe.jpgDepuis que mon chat est parti et que je me suis découverte une allergie aux chiens, j'ai remplacé le concept « animal domestique » par celui « d'animal de jardin ». Nous avons donc successivement adopté un crapaud, deux écureuils et une taupe.

Heu, pour la taupe, c'est plutôt elle qui nous a adopté. Elle s'est prise de passion pour notre jardin, qu'elle a même transformé en Taupland. D'ailleurs si une autre famille d'accueil est intéressée, on est prêts à lui céder notre taupe.


Pour pousser le concept jusqu'au bout, on va même jusqu'à baptiser nos petits animaux. Nous avons eu droit à Sam le crapaud, Hector le hérisson, Bob la taupe, Sam (bonjour l'originalité) et Bill les écureuils. C'est devenu tellement évident pour les enfants que mon fils a voulu donner un nom à un petit plant de courgette gagné à la fête de l'école. Mais comme j'ai tout sauf la main verte, Daphné-la-Courgette est morte bien avant d'avoir pu nous faire plein de bébé courgettes.


Mais à part les malheurs de cette pauvre Daphné, nos animaux de jardin semblent se plaire chez nous. Et force est de reconnaître qu'ils présentent beaucoup d'avantages. D'abord, ce qui devient essentiel malheureusement à la maison, ils ne sont pas allergisants. En tout cas pas de loin. Ensuite, ils ne demandent pas trop d'efforts : pas de litière à changer, pas de nourriture à acheter (même si on peut déplorer l'absence totale de noisettes dans les noisetiers en pleine saison), pas de souci au moment des départs en vacances.


Et puis je dois avouer, même si ça paraît cruel, qu'au moins leur disparition se fait en toute discrétion et sans larmes. Parce que vivre la perte d'un animal familier, c'est dur, et plus encore quand à sa propre peine se rajoute celle de voir pleurer ses enfants. Mais avec un tact inimaginable de la part de ces petites bêtes, les animaux de jardin vont même jusqu'à se renouveler sans que nous nous en apercevions.


Il n'y a qu'un seul problème mais il est de taille. On choisit son chat son chien ou même son poisson rouge. Mais on ne choisit pas son animal de jardin. Et quand à la place de l'écureuil ou du hérisson on se retrouve avec une araignée ou un capricorne, c'est comment dire, un peu moins attendrissant.

Commenter cet article

freesia 25/05/2007 10:47

le coup du noisetier nu, je connais ! et en parlant de capricorne... tu as vu ma dernière photo,
biz

Super Croquette 25/05/2007 10:18

Je n'ose demander qu'est-ce qui s'est passé pour Sam et Bill, les écureuils ?

elodie 25/05/2007 10:47

Aux dernières nouvelles ils étaient en forme, ouf !